La phase lutéale

phase lutéale

La phase lutéale est la phase qui se situe après l’ovulation et jusqu’au dernier jour du cycle ovarien : elle s’oppose à la phase folliculaire.

La phase lutéale se termine lorsque la menstruation commence. Durant cette phase, la création de progestérone augmente afin de préparer l’utérus à la nidation.




Ce Que Toutes Les Femmes Devraient Savoir À Propos De Leur Phase Lutéale
Qu’est-ce que la phase lutéale ?
Pourquoi la phase lutéale est-elle importante pour les femmes qui essaient de concevoir ?
Pourquoi la phase lutéale est-elle importante pour les femmes qui n’essaient pas de concevoir ?
Qu’est-ce qui cause une phase lutéale courte ?
Comment savoir si votre phase lutéale est trop courte ?
Comment tester votre taux de progestérone ?
Comment pouvez-vous allonger votre phase lutéale ?

Ce Que Toutes Les Femmes Devraient Savoir À Propos De Leur Phase Lutéale

La phase lutéale est la deuxième partie de votre cycle. Elle commence après l’ovulation et se termine lorsque vous avez vos prochaines règles.

Les femmes n’y font attention que lorsqu’elles ont du mal à tomber enceinte (une phase lutéale courte est associée à des difficultés de conception et une perte de grossesse précoce ou fausse couche).

Mais la phase lutéale est une partie importante de votre fertilité, et également de votre santé en général.

Si vous n’êtes pas traitée pour infertilité, votre médecin ne vous a probablement jamais parlé de votre phase lutéale et pourtant, elle est une partie importante de votre cycle.

Qu’est-ce que la phase lutéale ?

La phase lutéale est la dernière partie de votre cycle.

Vous avez eu vos règles, vous avez ovulé, et maintenant votre corps attend, tout en retenant son souffle, une possible grossesse.

Analogie: si vous prévoyez une fête surprise à votre mari, la phase folliculaire serait la partie où vous mettez un gâteau au four, réunissez tous vos amis et attachiez des bannières dans tout votre salon. La phase lutéale serait la partie où tout le monde s’assied tranquillement, dans une ambiance tendue, à attendre que votre mari arrive.

Après l’ovulation, le corpus luteum (ou corps jaune) – une structure à l’intérieur des ovaires qui retient un œuf se développant – s’écroule et commence à produire de la progestérone.

La progestérone, aide à épaissir votre utérus pour que si œuf fertilisé il y a, il ait un nid douillet pour s’y implanter.

Si aucun œuf ne s’y implante, le corps jaune arrête de produire de la progestérone après environ 10 à 16 jours et vous perdez de la muqueuse utérine.

Pourquoi la phase lutéale est-elle importante pour les femmes qui essaient de concevoir ?

Lorsque l’on parle de grossesse, on pense tout de suite à la conception – lorsque le spermatozoïde entre dans l’œuf.

Mais la grossesse ne commence pas vraiment avant que l’embryon s’implante dans la muqueuse utérine. Pour qu’une implantation se passe, votre corps doit produire assez de progestérone pour construire une muqueuse assez épaisse et saine.

Si votre corps ne produit pas assez de progestérone, votre phase lutéale sera courte. Toute phase lutéale en dessous de 10 jours rend la grossesse difficile.

Pourquoi la phase lutéale est-elle importante pour les femmes qui n’essaient pas de concevoir ?

La durée de la phase lutéale peut parfois servir d’indicateur pour votre niveau de progestérone. Si votre phase lutéale est en dessous de 10 jours, c’est un signe que votre corps ne produit pas assez de progestérone. Et même si vous n’êtes pas en train d’essayer de tomber enceinte, votre taux de progestérone compte.

Un taux de progestérone convenable est crucial pour avoir des os sains, un cœur en bonne santé sur le long terme, et également bien dormir et se sentir bien.

Qu’est-ce qui cause une phase lutéale courte ?

Lorsque votre corps ne produit pas assez de progestérone, votre phase lutéale peut s’arrêter prématurément.

Voici quelques raisons pour lesquelles vous ne produisez probablement pas assez de progestérone :
• Syndrome de Stein-Leventhal
• Problèmes de thyroïdes
• Obésité
• Anorexie (et autres formes de restrictions alimentaires)
• Trop d’exercices
• Vieillesse
• Stress

Comment savoir si votre phase lutéale est trop courte ?

En suivant votre cycle. Comptez le nombre de jours entre l’ovulation et le début de vos prochaines règles (premier jour de saignement, et non des tâches).

Idéalement, environ 12 jours ou plus. Si votre phase lutéale est plus courte que 10 jours, vous n’avez plus beaucoup de progestérone.

Comment tester votre taux de progestérone ?

La progestérone a son pic après l’ovulation et continue d’augmenter pendant quelques jours. La progestérone doit être testée lorsqu’elle est à son plus haut niveau, au milieu de la phase lutéale.

En règle générale, les médecins demandent aux femmes de venir faire un test le 21e jour de leur cycle, car dans un cycle de 28 jours, le 21e jour tombe au milieu de la phase lutéale.

Votre cycle n’a peut-être pas une durée de 28 jours avec l’ovulation le 14e jour. Disons que vous avez un cycle de 35 jours, avec l’ovulation le 23e jour. Si vous testez votre progestérone le 21e jour, le taux sera très bas, car vous n’aurez pas encore ovulé. Mais si vous le faite le 29e jour, votre taux sera normal. Si vous savez quand vous ovuler et connaissez la durée de votre phase lutéale, vous pouvez informer votre médecin du meilleur moment pour tester votre taux de progestérone.

Comment pouvez-vous allonger votre phase lutéale ?

Le traitement de la phase lutéale varie selon ce qui est en cause.

Mais quelques compléments se sont montrés efficaces pour allonger la phase lutéale :
La vitamine C : une étude sur la fertilité et la stérilité a montré que la vitamine C augmente la fertilité chez certaines femmes ayant des courtes phases lutéales. Dans cette étude, 25% des femmes qui ont pris de la vitamine C sont tombés enceinte sous six mois, si l’on compare avec son placebo dont seulement 11% sont tombés enceinte.

Complément ou crème à la progestérone : vous pouvez vous procurer de la crème à la progestérone sans ordonnance ou sous forme de suppositoire en passant chez votre médecin. C’est une bonne idée d’en parler avec votre médecin avant de prendre des compléments de progestérone pour être certain que vous en avez besoin. Il est également important d’en prendre uniquement pendant votre phase lutéale. Prendre de la progestérone pendant votre phase folliculaire pourrait empêcher l’ovulation.

La phase lutéale
5 (100%) 14 votes

Laisser un commentaire