Les 15 symptômes de grossesse que vous devez absolument connaitre

nausees-matinales-symptome-grossesse

Voici 15 symptômes de la grossesse en détail et présentés dans une infographie.

Si vous écoutez votre corps et que vous repérez un de ces signes, il est fort possible que vous soyez enceinte et que la nidation soit en cours.

Pour en être sûre il vous faudra tout de même utiliser un test de grossesse.

Chaque symptôme a son explication et son remède pour passer la meilleure grossesse possible.



Cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder directement à la partie correspondante.

Les signes et symptômes de la grossesse Infographie

Les 15 symptômes de la grossesse

1. Vos seins sont gonflés et douloureux
2. Vous êtes constamment fatigué
3. Vous avez des nausées tout au long de la journée
4. Vous avez un besoin fréquent d’uriner
5. Les maux de tête deviennent fréquents
6. Votre dos devient très douloureux
7. Les crampes abdominales deviennent régulières
8. Vous avez des envies ou des aversions alimentaires
9. La constipation et les ballonnements vous gènent
10. Vous changez d’humeur
11. Votre température corporelle s’élève
12. Votre odorat se développe
13. Vous subissez des étourdissements ou des évanouissements
14. Vous observez de légers saignements
15. Vous êtes en retard sur vos règles

Témoignage de Audrey : « J’étais morte de fatigue »

Les signes et symptômes de la grossesse Infographie

 

symptomes-grossesse-infographie
symptomes-grossesse-infographie

Les 15 symptômes de la grossesse

 


1. Vos seins sont gonflés et douloureux

 

poitrine-gonflee-symptome-grossesse
poitrine-gonflee-symptome-grossesse

Si vos seins sont en croissance pendant votre grossesse, ils sont aussi susceptibles de devenir ultrasensible et tendre. « Regarde mais ne touche pas, chéri ! »

La sensibilité des seins est l’un des symptômes les plus courants de la grossesse qui se produit généralement à partir de la semaine 4 et dure tout au long du premier trimestre.

Quelles sont les causes des changements mammaires durant la grossesse ?

Les changements mammaires sont en particulier dus au duo hormonal oestrogène + progestérone.

Un autre facteur est la graisse qui est mise en place dans vos seins et l’augmentation du flux sanguin vers la zone.

Pourquoi toute cette agitation? Vos seins se préparent à devenir des machines à traire en seulement quelques mois!

A savoir :

En plus de ce sentiment de gonfler, vous remarquerez probablement quelques changements dans vos seins pendant la grossesse:

Vos tétons. En plus des douleurs et des picotements, vos mamelons peuvent être très sensibles. Ils peuvent aussi être incroyablement – peut-être désespérément – tendre.

Vos aréoles. Si vous êtes comme la plupart des femmes, l’aréole (la zone sombre autour du mamelon) est devenu plus sombre et tout simplement plus grande – un phénomène qui se poursuivra au fil des mois.

Vos veines. Vous noterez également une route complexe de veines bleues juste au-dessous de la surface de la peau, qui transportent les nutriments et les fluides de la mère à l’enfant.

La bonne nouvelle: Vos seins peuvent continuer à croître, mais ils vont probablement cesser de faire mal après le premier trimestre.

Que pouvez vous faire pour diminuer la douleur des seins?

Assurez-vous que votre partenaire est au courant de la situation et procède avec prudence pendant les rapports sexuels.

Investissez dans un bon soutien-gorge pour empêcher l’étirement et le relâchement. Evitez les soutiens gorge à armature.

Portez un soutien-gorge de sport en coton au lit si vos seins vous font mal en dormant.

Vous pouvez aussi investir dans une brassière de grossesse qui vous fera le plus grand bien et sera un très bon investissement.

Vous pouvez aussi utiliser des coussins apaisants qui vont vous permettre de vous soulager les tétons.

2. Vous êtes constamment fatigué

 

fatigue-symptome-grossesse
Fatigue

Vous avez des difficultés à soulever votre tête de l’oreiller, vous traînez vos pieds toute la journée, et vous ne pouvez pas vous empêcher de ramper jusqu’au lit dès que vous arrivez à la maison.

Cela vous semble familier?

Si c’est le cas, vous êtes en bonne compagnie! Il est normal que vous vous sentiez fatigué lorsque vous êtes enceinte- en particulier pendant les premiers mois et dans les semaines avant la naissance.

Quelles sont les causes de la fatigue?

La grossesse c’est un peu comme escalader une montagne ou courir un marathon tout en portant un sac à dos qui pèse un peu plus chaque jour.

En d’autres termes, c’est un travail difficile! Au cours du premier trimestre de la grossesse, une énorme quantité d’énergie va dans la construction d’un système de soutien de vie pour votre bébé (à savoir le placenta) – ce qui est la raison pour laquelle vous pourriez ressentir une fatigue supplémentaire autour de la semaine 9.

De plus, le métabolisme de votre corps a augmenté de manière significative tandis que votre taux de sucre sanguin et votre pression sanguine sont plus faible.

Autre cause de fatigue: Le bouleversement des humeurs. Monter les montagnes russes émotionnelles de la grossesse peut être épuisant!

À la fin du premier trimestre, votre corps aura terminé la tâche herculéenne de fabrication du placenta et sera plus habitué aux changements hormonaux et émotionnels qui se sont produits, ce qui signifie que le deuxième trimestre est habituellement un moment de regain d’énergie.

Mais attention: la fatigue pourrait revenir avec une vengeance dans le troisième trimestre, lorsque votre fœtus en croissance met plus de demandes sur votre corps – et que le sommeil devient plus difficile à atteindre parce que vous êtes face à des brûlures d’estomac, maux de dos …

Ce que vous pouvez faire:

Écoutez votre corps. Si vous êtes fatigué, reposez vous. Ménagez-vous, en gardant le message de votre corps à l’esprit – et ne pas essayer d’être une super maman (enceinte).

Demandez de l’aide. Ne pas jouer la mère martyre. Laissez votre partenaire savoir exactement comment vous êtes, alors il peut faire sa juste part.
Si vos amis ou en famille demandent s’ils peuvent vous donner un coup de main, dites oui – toujours!

Obtenez plus de sommeil. Si vous êtes perpétuellement endormi, faite en sorte d’obtenir plus de sommeil. Si possible, allez au lit plus tôt, restez au lit plus tard – ou les deux. Vous pouvez vous faire des Infusion Bien Etre Jeune Maman pour vous aider à vous relaxer.

Mangez bien. Pour conserver votre énergie, vous avez besoin d’un approvisionnement régulier en carburant premium. Suivez le régime alimentaire de la grossesse, en se concentrant sur des énergies longue durée, telles que les protéines et les glucides complexes.

Nourrissez vous correctement. Assurez-vous également que vous mangez assez de calories. Vous pouvez consulter ces 200 menus équilibrés à moins de 2 euros.

Mangez souvent. Comme beaucoup d’autres symptômes de la grossesse, manger 6 repas répond au problème de la fatigue. Gardez votre sucre dans le sang stable vous aidera à garder votre énergie.

Gardez une activité sportive. Bien sûr, le canapé n’a jamais paru plus attrayant – mais paradoxalement, la bonne quantité de sport peut être plus reposante qu’une pause canapé.

Si votre fatigue est grave, persistante ou dure tout au long de votre grossesse, parlez-en à votre médecin – surtout si vous rencontrez d’autres symptômes comme la faiblesse, l’essoufflement ou même des évanouissements (ce qui peut signifier que vous avez une anémie ferriprive, une condition commune mais traitable) .

Et si vous vous sentez triste ou apathiques ou ayant des changements d’appétit, de panique ou d’anxiété, vous pouvez être confronté à la dépression prénatale – une autre condition pour laquelle votre médecin peut vous aider à faire face et traiter.

 

3. Vous avez des nausées tout au long de la journée

 

nausees-matinales-symptome-grossesse
Nausees matinales

Les causes des nausées matinales:
• Sensibilité
• Stress
• Fatigue
• Première grossesse
• La génétique

Vous vivez tranquillement votre aventure de début de grossesse (jusqu’à présent, vous avez juste une touche de tendresse autour des mamelons, quelques veines bleues à travers votre poitrine, mais rien de bien grave).

Jusqu’à ce qu’un jour, vous vous réveillez avec un sentiment étrange dans le creux de votre estomac.

Pourrait-ce être le mal de mer? Bien sûr, on ne se sent pas bien comme ça (c’est un peu comme la pire gueule de bois que vous avez déjà eu). Eh bien, dans cette partie de la grossesse, elle est appelée la maladie du matin … et les chances sont que vous devrez vivre avec au cours des prochaines semaines.

Quand est-ce que les nausées disparaissent ?

Si vous faites parmi des femmes qui souffrent de symptômes liés à cette maladie au cours du premier trimestre de la grossesse vous savez déjà les mauvaises nouvelles:
Bien que la nausée, le sentiment nauséeux dans votre estomac commence souvent quand le soleil se lève, il peut frapper à tout moment de la journée ou de la nuit.

Aussi connu sous le nom des nausées matinales, les symptômes commencent généralement autour de la semaine 4 à la semaine 9 de la grossesse et disparaissent quelque part entre la semaine 7 et la semaine 12.

Les bonnes nouvelles:
• Pour la grande majorité des futures mamans, le pire est fini entre les semaines 12 à 14 (bien que quelques femmes continuent d’éprouver des symptômes dans le deuxième trimestre, et un très petit nombre, en particulier les attentes multiples, peuvent souffrir dans le troisième).

• Bien que les nausées matinales pourraient vous faire sentir mal, elle ne nuisent pas à votre bébé.

Quelles sont les causes des nausées matinales ?

Personne ne sait pour sûr – mais il ne manque pas de théories. Elle pourrait être déclenchée par l’augmentation du niveau de l’hormone hCG de grossesse (qui culmine autour de la maladie du temps du matin est pire).

Les niveaux croissants de niveaux d’œstrogène et de progestérone détendent les muscles du tube digestif, ce qui rend la digestion moins efficace.

Toutes les femmes enceintes ne souffrent pas des nausées matinales. Certaines ont seulement des moments parfois nauséeux, d’autres se sentent mal à l’aise mais ne vont pas vomir, d’autres vomissent de temps en temps, et d’autres encore vomissent fréquemment.

Il y a probablement quelques raisons de ces variations:

Les niveaux d’hormones. Des niveaux plus élevés que la moyenne peuvent augmenter les nausées matinales.

Sensibilité. Certains cerveaux ont un poste de commandement de la nausée qui est plus sensible que d’autres, ce qui signifie qu’ils sont plus susceptibles de répondre aux hormones et autres déclencheurs des nausées.

Stress. Il est bien connu que le stress émotionnel peut déclencher des troubles gastro-intestinaux.

Fatigue. La fatigue physique ou mentale peut aussi exacerber les symptômes de la maladie du matin (à l’inverse, nausées et vomissements sévères peuvent augmenter la fatigue).

Première grossesse. Les nausées matinales sont plus fréquentes et tendent à être plus sévère pendant les premières grossesses.

La génétique. Les femmes dont les mères avaient des nausées matinales se sont révélées être plus susceptibles de développer elles-mêmes la condition.

A savoir:

À court terme, ne pas manger beaucoup n’est pas un problème: Votre bébé est heureusement tout petit quand la maladie du matin est à son pire et n’a pas beaucoup de besoins nutritionnels encore.

Toutefois, si vous n’êtes pas en mesure de garder quoi que ce soit, y compris les fluides, cela peut être un symptôme d’hyperémèse gravidique, une condition plus grave qui affecte jusqu’à 2 pour cent des femmes avec les nausées matinales.

Si votre nausée est continue et grave et que vous vomissez plusieurs fois par jour, assurez-vous de consulter votre médecin: Vous pourriez avoir besoin d’un traitement supplémentaire pour vous protéger vous et votre bébé.

Ce que vous pouvez faire pour diminuer les nausées :

Tenez-vous à des aliments que vous gardez. Même si ce sont les mêmes aliments, encore et encore et encore. Évitez de manger (ou de voir, ou sentir, ou même de penser à) tous les plats qui déclenchent les nausées.

Mangez tôt … Les nausées matinales ne vont pas attendre que vous vous leviez le matin. En fait, la nausée est le plus susceptible de frapper quand vous êtes à jeun (comme vous êtes après le sommeil d’une longue nuit).

… et juste avant le coucher. Pour la même raison, essayez de manger une collation riche en protéines et en glucides complexes (un muffin à la banane et un verre de lait, du fromage et une poignée d’abricots secs) juste avant d’aller dormir pour aider à assurer un ventre plus heureux quand vous vous réveillez.

Soyez un brouteur. L’idée est de garder votre ventre un peu rempli tout le temps (ne surchargez pas, et ne pas le laisser se vider complètement). Mangez six à huit petits repas tout au long de la journée plutôt que trois grands .

Essayez le combo protéine et glucides complexes. Pris séparément, ces groupes d’aliments sont bon pour bébé. Pris ensemble, ils sont bons pour le bébé et empêchent la nausée.

Evitez les graisses. Non seulement les graisses dures à digérer, mais elles peuvent envoyer un mauvais message à votre système nerveux, ce qui aggrave vos nausées.

Buvez du citron. Beaucoup de femmes trouvent l’odeur – et le goût – de citrons réconfortant. Vous pouvez essayer ce Désodorisant et destructeur d’odeurs aux huiles essentielles senteur citron.

Buvez beaucoup d’eau. Faites en sorte que vous buvez vos huit verres de liquide par jour est particulièrement important si le vomissement est présent.

• Prenez le temps de vous détendre. Essayez l’une des techniques classiques de réduction du stress, comme la méditation et la visualisation ou le yoga prénatal.

4. Vous avez un besoin fréquent d’uriner

 

urines-frequentes-symptome-grossesse
Urines fréquentes

Allez vous aux toilettes plus souvent que dehors ces derniers temps?

Quand il faut y aller, il faut y aller – et ces derniers jours (et nuits), il faut y aller tout le temps.

Les mictions fréquentes sont un symptôme qu’aucune femme n’apprécie, surtout lorsque cela brise le sommeil dont vous avez vraiment besoin en ce moment … ou quand vous êtes dehors et que vous ne pouvez pas trouver de toilettes.

Mais il est l’un des symptômes les plus courants de la grossesse qui commence au début du premier trimestre (autour de la semaine 6) et devient particulièrement mauvais en fin de grossesse, aux environ de la semaine 35 et sur.

Quelles sont les causes?

La principale cause est l’hormone de grossesse hCG qui augmente le flux sanguin vers la région pelvienne. L’hCG augmente également le flux sanguin vers vos reins, qui deviennent plus efficaces pendant la grossesse (après tout, vous urinez pour deux). Comme ils font mieux leur travail, votre corps se débarrasse des déchets plus rapidement .

Votre utérus a aussi une certaine responsabilité pour vos allers fréquents aux toiletes, car il met la pression sur votre vessie lors du premier trimestre de la grossesse, ce qui lui donne moins de place pour stocker l’urine.

Heureusement, cette pression est souvent soulagée une fois que l’utérus se lève dans votre cavité abdominale au cours du deuxième trimestre . Et ne soyez pas trop à l’aise: Vers la fin du troisième trimestre, lorsque votre bébé est (le plus probable) la tête en bas et (presque) engagé dans la préparation à l’accouchement, sa tête est en appui carrément sur votre vessie – ce qui signifie que vous aurez de nombreuses envies.

Ce que vous pouvez faire :

Penchez vous vers l’avant lorsque vous urinez. Cela aide à mieux vider votre vessie. Ou faites bien jusqu’à la dernière goutte avec une double miction (pipi, puis quand vous avez terminé, pipi à nouveau). Cela garantit que votre vessie est complètement vidée chaque fois, de sorte que vous pourriez avoir moins besoin d’aller aux toilettes.

Continuez de boire. Ne réduisez pas les liquides en pensant que cela va vous garder hors des toilettes. Votre corps et votre bébé ont besoin d’un approvisionnement régulier de liquides pendant votre grossesse – de plus, la déshydratation peut conduire à une infection des voies urinaires.

Evitez les diurétiques comme la caféine. Ils ne font que rendre votre miction excessive encore plus fréquente.

N’hésitez pas à consulter Le cahier grossesse des Paresseuses, notre livre préféré sur le sujet.

5. Les maux de tête deviennent fréquents

 

maux-de-tete-symptome-grossesse
Maux de tête

Etre enceinte peut être un casse tête – littéralement.

C’est ironique de se dire que pendant la grossesse, vous ne pouvez pas compter sur certains des médicaments habituels sur lesquels vous comptez (surtout si vous avez des maux de tête de tension régulière ou migraines) pour aider à les faire passer.

Quelles sont les causes des maux de tête pendant la grossesse ?

Le principal coupable est, comme d’habitude, les changements hormonaux que vous traversez.

D’autres causes des maux de tête peuvent-être la fatigue de la grossesse, la tension , l’augmentation de la faim pendant la grossesse , le stress physique ou émotionnel ,la congestion des sinus ou des allergies , la surchauffe ou une combinaison de tout ou partie de ces éléments.

A savoir :

Beaucoup de femmes, même celles qui ne l’ont pas connu auparavant auront beaucoup de maux de tête tous les jours pendant la grossesse.

La grande majorité des maux de tête de la grossesse sont uniquement une douleur – mais pas grave ou quoi que ce soit à craindre.

Mais si vos maux de tête persistent pendant plus de quatre heures ou si vous avez d’autres symptômes (fièvre, troubles visuels, le gain de poids soudain dramatique, ou les poches de votre visage ou les mains), appelez votre médecin.

Ce que vous pouvez faire :

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire en toute sécurité pour prévenir et combattre les maux de tête de grossesse les plus courants:

Pour les problèmes de tension et les migraines: Passez quelques minutes dans une pièce sombre et calme.
Si vous êtes au travail, essayez de fermer les yeux pendant 15 minutes.

Pour les maux de tête de sinus: Essayez l’inhalation de vapeur pour soulager la congestion et en utilisant un humidificateur pour ajouter de l’humidité dans l’air. Vous pouvez également appliquer des compresses chaudes et froides aux endroits endoloris. Vous pouvez utiliser ce Tour de cou très pratique qui chauffe au micro-onde. Boire beaucoup de liquides permettra également au mucus de couler.

Pour tous les maux de tête. Alors que vous ne pouvez pas prendre de l’ibuprofène (et il est préférable de parler à votre médecin avant de prendre l’aspirine lorsque vous êtes enceinte), l’acétaminophène (Tylenol) peut apporter un soulagement et est considéré comme sans danger pour la grossesse – juste être sûr de vérifier avec votre médecin pour le bon dosage. Ne jamais prendre de médicaments contre la douleur sans en parler à votre médecin.

Prévenir les céphalés

Alors que certains maux de tête sont inévitables, quelques étapes peuvent aider à en prévenir certains:

Continuer de manger. Le faible taux de sucre sanguin peut déclencher un mal de tête.

Assurez-vous que vous obtenez assez de repos..

Tenez un journal alimentaire. Certains aliments (y compris le chocolat, le fromage, la crème glacée et les viandes transformées) peuvent déclencher des maux de tête. En gardant la trace des aliments, vous pouvez découvrir quelques-uns qui sont liés à vos habitudes de maux de tête.

Prenez un peu d’air. Évitez les espaces chauds étouffants et les odeurs.

Rechercher la paix et la tranquillité. Le bruit peut vous donner un mal de tête.

Surveillez votre posture. Essayez de ne pas être affaissée, ou trop penchée.

6. Votre dos devient très douloureux

 

mal-de-dos-symptome-grossesse
Mal de dos

Si vous avez des douleurs au dos pendant votre grossesse, vous n’êtes pas seule – Les maux de dos sont l’un des symptômes les plus communs.

Et, malheureusement, le mal de dos commence souvent au début de votre grossesse – parfois autour de la semaine 18 – et persiste (ou empire) jusqu’à ce que vous donniez naissance.
La cause des maux de dos pendant la grossesse :

Comme votre ventre grossit tout au long de votre grossesse, une hormone appelée la relaxine modifie la stabilité de vos articulations dans votre bassin pour les détendre afin de permettre un passage plus facile de votre bébé pendant l’accouchement.

Ajoutez à cela le poids de votre utérus en croissance, et la façon dont votre corps est jetée comme centre de gravité lorsque vous vous déplacez vers l’avant.

De plus, le bas du dos courbe plus que d’habitude pour accueillir la charge – entraînant des muscles tendus et, vous l’avez deviné, la douleur et la raideur.

A savoir :

Si vous sentez une forte, douleur lancinante qui commence dans le dos ou les fesses et irradie vers le bas de vos jambes, vous pouvez éprouver la sciatique.

Les bonnes nouvelles sur tout type de mal de dos pendant la grossesse est qu’il est aussi curable que le mal de dos courant.

Il existe de nombreuses façons de soulager – donc si une seule solution ne fonctionne pas, une autre le fera probablement.

Ce que vous pouvez faire :

Surveillez votre posture lorsque vous êtes assise. Le farniente dans une chaise toute la journée met effectivement plus de pression sur votre colonne vertébrale que toute autre chose.

Prenez des pauses. Marcher ou se tenir debout et s’étirer au moins une fois par heure. Etre assise trop longtemps peut rendre votre dos encore plus mal.

Évitez de soulever des charges lourdes. Si vous le devez, faites-le lentement.

Surveillez votre poids. Gardez votre gain de poids où il devrait être (le poids supplémentaire fait très mal au dos).

Portez une ceinture de maternité. Elle vous soulagera. Vous pouvez également utiliser une bouillotte électrique rechargeable qui soulagera les maux de dos.

Portez les bonnes chaussures. Les talons hauts sont interdis.

Achetez un matelas ferme. Si le vôtre ne l’est pas, placez une planche en dessous pour la durée de votre grossesse. Un oreiller de corps peut également vous aider à trouver des positions de sommeil au stress minimisant.

Renforcez votre estomac. Les abdominaux soutiennent votre dos. Faire des exerices pour vous muscler sur un ballon par exemple vous soulagera.

« Pour soulager son dos, ma femme avait pris l’habitude dormir avec un énorme coussin d’allaitement qui prenait toute la place dans le lit. Mais c’était le prix à payer pour qu’elle puisse se reposer. Bref, j’ai appris à dormir dans un carré de 50 cm x 50 cm. »Olivier de www.je-suis-papa.com

7. Les crampes abdominales deviennent régulières

 

crampes-abdominales-symptome-grossesse
Crampes abdominales

Lorsque vous êtes enceinte, vous vous habituez à avoir mal partout – maux de pieds, des seins, un dos endolori … Mais si vous rencontrez des crampes abdominales, vous pourriez vous sentir un peu plus concerné.

Quand appeler votre médecin ?

Vous vous demandez si une crampe est une source de préoccupation? Pour être sur, vous devez toujours contacter votre médecin si vous êtes préoccupé par des crampes. Appelez tout de suite votre médecin ou allez à l’hôpital si vous rencontrez des douleurs abdominales sévères ou continues.

De plus, appelez immédiatement votre médecin si les crampes sont accompagnées par l’un des symptômes suivants:

• Fièvre ou frissons

• Saignements (avec ou sans crampes)

•Maux de tête sévères

• Changements de vision

• Douleur ou sensation de brûlure pendant la miction, miction difficile ou présence de sang dans l’urine

• Vertiges ou sensation de faiblesse

• Plus de quatre contractions en une heure, car cela pourrait être un signe de travail (et surtout si elle se produit avant 37 semaines de grossesse, car cela pourrait être un signe de travail prématuré)

La détresse gastrique

Les gaz et ballonnements font souvent une apparition pendant la grossesse en raison des niveaux élevés de la progestérone, une hormone qui détend les muscles dans votre tube digestif.

En conséquence, la digestion ralentit, conduisant à des ballonnements et à la constipation – qui, tous deux peuvent susciter un sentiment de crampes dans votre abdomen.

Votre malaise est probablement liée à la digestion si le passage du gaz ou un mouvement d’entrailles procure un certain soulagement à court terme.

Vous pouvez aider à prévenir les problèmes gastro-intestinaux en mangeant des aliments riches en fibres, en ayant plusieurs petits repas par jour, en prenant votre temps en mangeant et en buvant beaucoup d’eau. Il est conseillé également de boire des infusions que vous pouvez acheter dans le commerce ou faire vous-même (à base de thym, sauge et romarin).

Les crampes Après Orgasme

Les crampes pendant et après l’orgasme (parfois jumelé avec un mal de dos inférieur) est commun et sans danger lors d’une grossesse à faible risque et n’est absolument pas une raison pour cesser de profiter de sexe, si vous vous sentez à la hauteur.

Le problème peut être psychologique. Elle peut aussi être due à l’augmentation du flux sanguin dans la région pelvienne ou les contractions utérines normales au cours de l’orgasme.

Circulation sanguine à l’Utérus

Pendant la grossesse, votre corps envoie plus de sang que d’habitude à votre utérus, ce qui peut entraîner une sensation de pression dans la région. Allongé au repos ou dans un bain chaud peut vous aider à soulager ces douleurs.

Infection des voies urinaires (UTI)

Une infection des voies urinaires peut être asymptomatique, mais souvent elle provoque
• des douleurs ou de la pression dans la région pelvienne
• une urine nauséabonde, trouble ou sanglante
• la douleur et des brûlure au moment d’uriner
• De la fièvre
• et la nécessité de faire pipi plus souvent.

Une infection urinaire peut devenir grave si elle n’est pas traitée – mais heureusement, une courte série d’antibiotiques prend habituellement soin de l’infection.

La nidation

Très tôt dans votre grossesse (avant même que vous soyez sûr d’être enceinte!), Vous pouvez rencontrer les crampes menstruelles comme à l’époque de vos périodes. Ces légers élancements et les quelques saignements sont le résultat de l’œuf fécondé qui se fixe à la paroi de l’utérus, ce qui arrive environ huit à 10 jours après l’ovulation et ne dure qu’un jour ou deux, tout au plus.

La Grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine – quand un ovule fécondé s’implante ailleurs que dans l’utérus, généralement dans une trompe de Fallope – peuvent causer de graves crampes. Les grossesses ectopiques peuvent souvent causer des saignements vaginaux, des douleurs à l’épaule, des étourdissements et des évanouissements.

Si vous pensez que vous pouvez être confronté à une grossesse extra-utérine, consultez un médecin immédiatement. Les grossesses ectopiques sont diagnostiqués avec des ultrasons et des tests sanguins, donc si vous avez déjà eu votre échographie du premier trimestre et tout avait l’air normal, une grossesse extra-utérine n’est pas à l’origine de votre crampes.

La Fausse couche

Les crampes associée à une fausse couche se produisent habituellement dans l’abdomen, le bas du dos et / ou la région pelvienne et est accompagné par des saignements. La plupart des fausses couches se produisent dans le premier trimestre, mais eles peuvent se produire au cours du deuxième trimestre.

Parfois, il peut être difficile de dire si votre douleur est une fausse couche , est dûe à la ou à cuse de votre utérus en expansion – de sorte que le symptômes le plus important à regarder pour la fausse couche sont les saignements. Contrairement à des crampes lors de l’implantation, des crampes pendant la fausse couche sont généralement accompagnées par un saignement qui se poursuit pendant plusieurs jours et devient souvent plus lourd avec le temps.

Les douleurs ligamentaires
Comme l’utérus se développe, les ligaments s’étirents, ce qui provoque parfois une douleur sur le côté de l’abdomen qui peut irradier dans la hanche ou à l’aine. La douleur du ligament commence généralement au deuxième trimestre et est le plus souvent ressentie sur un côté (mais parfois les deux).

Il se produit souvent au cours de l’exercice, une fois que vous sortez du lit, lorsque que vous éternuez, toussez, riez ou quand vous faites un mouvement brusque; la sensation peut durer de quelques secondes à quelques minutes. Pour le soulagement, il faut se reposer beaucoup et essayer de changer de position lentement.

Les contractions de Braxton Hicks

Ces soi-disant «contractions pratiques» commencent habituellement à environ 20 semaines de grossesse et sont le mode de réchauffement pour le travail réel de votre corps.

Les contractions de Braxton Hicks ne durent pas longtemps (quelques secondes à quelques minutes) et sont irrégulieres. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau (votre urine devrait être jaune pâle ou incolore), car cela peut causer une déshydratation.

Lorsque vous en subissez une, changez de position – assise ou allongée si vous êtes debout (et vice versa) – et elles devraient se résorber.

La rupture du placenta

Si le placenta se sépare (partiellement ou totalement) de l’utérus avant la naissance du bébé, cela peut causer une douleur abdominale sévère et persistante ainsi que des maux de dos et des saignements vaginaux. Si vous rencontrez un de ces symptômes, il est important d’obtenir une attention médicale immédiate.

La prééclampsie

La prééclampsie – une condition qui se développe habituellement dans la seconde moitié de la grossesse et se caractérise par une soudaine hypertension artérielle et des protéines dans les urines – peut causer de fortes douleurs abdominales.

Elle est généralement accompagnée d’autres symptômes, y compris des maux de tête graves, des changements dans la vision, des nausées ou des vomissements, des enflures au visage et aux mains et de l’essoufflement.

La prééclampsie peut affecter la quantité d’oxygène et la nutrition qui sont amenés au bébé, et elle augmente le risque de décollement placentaire – mais elle est traitable, il est donc important de consulter votre médecin si vous ressentez l’un des symptômes .

Les contractions de travail

Les contractions de travail viennent à intervalles réguliers, durent entre 30 à 70 secondes, se rapprochent et sont plus fortes au fil du temps.

Vous pouvez être en travail si vous avez des contractions régulières toutes les 10 minutes ou plus souvent et qui ne disparaissent pas lorsque vous changez de position; si vous sentez une pression dans la région pelvienne (comme votre bébé pousse vers le bas); et si vous remarquez un changement dans les pertes vaginales (fuite de liquide ou de saignement).

Vous pourriez être confronté à un travail prématuré si vous ressentez ces symptômes avant 37 semaines. Si vous pensez que vous êtes en travail (ou même si vous n’êtes pas sûr, mais vous pensez que vous pourriez l’être ), contactez votre médecin ou allez à l’hôpital immédiatement.

L’utérus rétroversé

Dans le cas d’un utérus rétroversé, les crampes peuvent être plus douloureuses.

8.Vous avez des envies ou des aversions alimentaires

 

fringales-symptome-grossesse
Fringales

Le deuxième trimestre de la grossesse marque souvent la fin des nausées matinales et le début de la faim insatiable qui rappelle les repas faits par les équipes de rugbymen !

Quelles en sont les causes?

Tout simplement, la faim vorace qui commence souvent autour de la semaine 17 est dû à votre bébé en pleine croissance et qui exige plus de nourriture.

A savoir :

Quand il s’agit de satisfaire votre appétit pendant la grossesse, écoutez votre bébé et votre corps.

Si vous ne gagnez pas beaucoup de poids dans le premier trimestre (ou que vous en avez perdu une partie en raison des nausées), la sensation de faim enceinte peut être le moyen de rattrapage de votre corps.

Donc, mangez et rattrapez votre retard – mais aussi soyez sensible. Oui, vous mangez pour deux – mais l’un de vous est beaucoup plus petit que vous. (Donc, si vous avez commencé à manger en mode « un pour moi, un pour bébé» il est temps de mieux répartir !)

Et garder à l’esprit le consensus général sur l’apport calorique pendant la grossesse: La plupart des mamans ont seulement besoin d’environ 350 calories de plus par jour au cours du deuxième trimestre et environ 500 calories de plus par jour vers la fin de la grossesse.

Ce que vous pouvez faire :

Suivez les directives d’une alimentation saine de la grossesse pour garder ces affres de la faim en échec:

Restez hydraté . Il est facile de confondre la déshydratation avec la faim – et parce que votre corps est tellement occupé à faire un bébé, vous aurez besoin de plus de liquides que jamais. Visez au moins huit verres par jour, et plus s’il fait chaud ou que vous transpirez beaucoup.

Assurez-vous que vos repas, les collations et les boissons soient nutritifs plutôt que de simplement remplir. Choisissez des aliments qui vous remplissent mais ne vous remplissent pas trop. Un muffin à grains entiers et un morceau de fromage vont vous satisfaire plus que deux beignets. N’hésitez pas à consulter l’ouvrage Bien manger en attendant bébé.

Restez approvisionné. Si vous devez ingurgiter tout le réfrigérateur, assurez-vous que sont contenu soit en bonne santé.

Évitez la tentation.

Mangez fréquemment. Etalez vos repas de sorte que vous ne mangez pas trop à toute heure(pensez à cinq ou six mini-repas et collations par jour). Mangez trop à un moment et vous allez finir par vous sentir bien rembourrées, d’autant plus que votre bébé devient plus grand et qu’il n’y a pas beaucoup d’espace supplémentaire dans votre ventre..

Faites-vous plaisir de temps en temps. Offrez-vous votre aliment préféré de temps en temps. Ce sera plus facile pour vous de dire non les autres fois.

Surveillez votre gain de poids pendant la grossesse.

9. La constipation et les ballonnements vous gènent

 

constipation-symptome-grossesse
Constipation

Quelles sont les causes de la constipation pendant la grossesse ?

Encore une fois, ce sont vos hormones de grossesse qui détendent les muscles de vos entrailles pour se préparer au travail – ce qui les rend paresseux et laissent la nourriture plus longtemps dans le tube digestif.
L’avantage: Il y a du temps additionnel pour que les nutriments soient absorbés dans la circulation sanguine, ce qui permet à plus d’entre eux d’atteindre votre bébé.

Les hormones ne sont pas les seules coupables de la congestion de votre côlon. Votre utérus en expansion (qui continuera de se développer au fil des semaines) prend un espace précieux normalement occupé par votre intestin, ce qui lui donne moins de place pour vaquer à ses occupations.
De plus, les vitamines prénatales contenant du fer-en prendre pourrait également contribuer à l’obstruction – mais les arrêter est une mauvaise idée, pour vous et pour votre bébé .

A savoir:

Cela passera – mais vous ne devez pas vous résigner à neuf mois de misère. Il y a beaucoup de tactiques pour essayer d’alléger le problème et dans l’effort, éviter la compagnie des effets de bord redoutés de la constipation : les hémorroïdes.

Ce que vous pouvez faire

Les aliments riches en fibres vont vous aider à éliminer les déchets – c’est simple.
Mangez des céréales entiers et du pain, des légumineuses (pois et haricots), des fruits et légumes frais (crus ou légèrement cuits – de préférence avec la peau) et de fruits secs.
Allez pour le vert peut également vous aider à aller à la selle. Votre but est de 25 à 35 grammes de fibres par jour (vous pouvez lire les étiquettes des aliments si vous voulez, mais il n’y a pas besoin de faire le calcul – il suffit de choisir beaucoup d’aliments riches en fibres). Vous pouvez également avoir recours à des compléments alimentaires tels que des carrés transit.

Votre rythme. Ne pas plonger dans un régime alimentaire riche en fibres si vous n’êtes pas habitué – allez de zéro à 35 grammes rapidement et vous aurez à payer le prix de gaz et des ballonnements.
Au lieu de cela, avancez lentement – ajoutez un peu de fibres à chaque repas (brocoli cuit à la vapeur et le riz brun avec votre poulet), mais ne surchargez pas.

Ne pas surcharger à l’heure du repas. Un gros repas peut surcharger votre tube digestif, conduisant à des embouteillages. Essayez de manger six mini-repas par jour plutôt que trois gros – vous aurez également moins de gaz et de ballonnements.

Buvez. Huit verres pleins de fluides (eau, jus de légumes ou de fruits, bouillon, etc.) chaque jour aider le soslides à se déplacer plsu vite et pour garder votre selles molles (et plus facile à passer).

Ne restez pas là – faites quelque chose! L’exercice régulier pendant la grossesse favorise la régularité des selles. Même seulement dix minutes de marche peut vous aider à aller aux toilettes.

« Pour ma part, j’ai rapidement identifié les produits que ma femme appréciait et ceux qu’elle ne voulait plus voir. Du coup, je m’arrangeais pour gérer l’approvisionnement du frigo en yaourts au bifidus et en cornichons, ces deux lubies du moment. De quoi la satisfaire et préserver son humeur fragile. »Olivier de www.je-suis-papa.com

10. Vous changez d’humeur

 

sauts-dhumeur-symptome-grossesse
Sauts d’humeur

Causes et traitement

Si vous êtes enceinte ou soutenez quelqu’un à travers la grossesse, vous avez probablement eu une certaine expérience avec les sautes d’humeur. Vous n’êtes pas seul; les sauts d’humeur pendant la grossesse sont fréquents. Vous pouvez être heureuse d’être enceinte, mais vous pouvez aussi être stressée ou dépassée. Vous pouvez avoir des soucis constants qui contribuent à vos sautes d’humeur.

Des questions telles que:
• Vais-je être un bon parent?
• Comment vais-je gérer financièrement?
• Est-ce que mon bébé est en bonne santé?
• Suis-je en train de préparer les bonnes choses pour mon bébé?

La grossesse est un événement plein de bouleversements physiques et émotionnels qui changent la vie. La compréhension de ces changements vous aidera à avoir une expérience positive.

Il peut se révéler utile de parler avec un professionnel par rapports à tous ces nouveaux maux qui vous traversent durant cette période.

Quelles sont les causes des sautes d’humeur pendant la grossesse?
Les sautes d’humeur pendant la grossesse peuvent être causés par des contraintes physiques, la fatigue, les changements dans votre métabolisme, ou par les hormones (oestrogène et progestérone). Des changements importants dans votre taux d’hormones peuvent affecter votre niveau de neurotransmetteurs, qui sont des produits chimiques du cerveau qui régulent l’humeur.

Les sauts d’humeur sont surtout connus pendant le premier trimestre de 6 à 10 semaines, puis de nouveau dans le troisième trimestre pendant que votre corps se prépare à la naissance.

Que dois-je faire pour traiter mes sauts d’humeur?

Il est important de comprendre que vous n’êtes pas seule; les sautes d’humeur sont juste un autre aspect de l’expérience de la grossesse. Sachant que ce que vous vivez est normal et quelque peu attendu cela peux vous aider à y faire face.

La liste suivante comprend des moyens de gérer votre niveau de stress:
Faites une cure de sommeil, le sommeil peut être difficile enceinte (mal de dos, problèmes de circulation sanguine, migraine, inconfort.. des coussins de grossesse peuvent vraiment se révéler utile pour vous soulager et vous aidez à avoir un sommeil réparateur

Faites une pause au cours de la journée pour vous détendre, prenez une tisane aux vertus apaisantes par exemple en compagnie d’amis ou chez vous au calme le temps de vider un peu vos pensées négatives et de vous ressourcer,

Pratiquez une activité physique régulière, le yoga de grossesse est par exemple une vraie source de bien-être et en plus de soulager vos douleurs ( dos, ligaments etc) il prépare à l’accouchement et vous aide à garder une bonne forme physique.
Il favorise un maintient de la tonicité de vos muscles ce qui aide à la récupération post-accouchement. ( Il est important de vraiment vous écouter, de faire ce qui est possible pour vous et sans forcer avec bien entendu un avis médical). Vous pouvez consulter le guide Ma gym spéciale grossesse.

Mangez sainement et équilibré. C’est connu bien manger c’est le début du bonheur ( pour une femme enceinte aussi).
Privilégiez des aliments simples et frais (faites une balade chez le primeur, faites vous plaisirs avec des aliments sains et riches en vitamines, fer, magnésium, fibres.. ils contribueront à réguler les besoins de votre corps et donc de contribuer à un meilleur équilibre physiologique qui amèneront aussi à son échelle une évolution positive à votre bien être.)
Passez du temps avec votre partenaire, parlez lui, échangez sur cette nouvelle vie à deux, votre partenaire peut être aussi votre meilleur pilier pour traverser tout ces bouleversements. N’hésitez pas à lui demander de l’aide ou du soutient.
Pensez à la sophrologie, méditation ou acupuncture qui peuvent se révéler des atouts pour votre bien être. ( livres sur la sophrologie, la méditation, l’acupuncture)

Faites-vous masser ou prenez des bains pour vous relaxer, il existe des produits naturels pour des massages sans danger tels que l’huile d’amande douce, ou le karité qui de plus pourra prévenir d’éventuelles vergetures et vous aidera à conserver une peau douce sans avoir d’odeur trop fortes ( enceinte les odeurs varient beaucoup, il faut privilégier des senteurs discrètes pour éviter des inconforts).

Faites attention aux produits de supermarchés ou ceux hors de prix en pharmacie qui ne seront pas plus efficaces.

Ne prenez aucun produit de beauté ou cosmétiques sans être certaine que la composition ne sera pas dangereuse pour vous et votre bébé. (Une femme enceinte est belle simplement, restez vous même 😉

Quand dois-je demander de l’aide auprès d’un professionnel?

Si vos sauts d’humeur durent plus de deux semaines et ne semblent pas aller mieux, vous pouvez demander à votre médecin généraliste de vous renvoyer vers un spécialiste. Plus de 11 millions de femmes américaines sont touchées par la dépression chaque année. La dépression est plus fréquente chez les femmes pendant les années de procréation, mais peut se produire à tout âge.

Certains symptômes de la dépression incluent:
• L’anxiété récurrente et l’augmentation de l’irritabilité
• Les perturbations de sommeil
• Le changement dans les habitudes alimentaires
• L’Incapacité de se concentrer sur quoi que ce soit pour très longtemps
• La perte de mémoire à court terme

Si vos sauts d’humeur deviennent plus fréquents et plus intenses, il est crucial que vous parliez avec votre médecin pour trouver les options efficaces pour faire face à cette période difficile, afin de vivre votre grossesse de manière épanouie et dans les meilleures conditions possibles.

11.Votre température corporelle s’élève

 

temperature-elevee-symptome-grossesse
Température-élevée

Température du corps pendant la grossesse

La grossesse est une période pleine de bouleversements. En effet, le corps subit de nombreux changements. Pour beaucoup de jeunes mères c’est une vraie source de confusion et d’anxiété tout ces changements, ces symptômes aussi divers que variés. L’un de ces principaux changements est une élévation de la température corporelle.

Le meilleur moment pour prendre votre température est le matin avant de vous lever. Il y a trois façons de surveiller votre température et ceux-ci sont dans le rectum, le vagin ou de la bouche. Pour des résultats cohérents, vous devez prendre votre température quotidiennement aux mêmes heures. Cela dit, la température moyenne pour les humains est 37,2° mais attention chaque personne est différentes donc basez vous sur vos propres mesures.

Si vous remarquez une augmentation de votre température deux semaines après l’ovulation, les chances sont élevées que vous puissiez être enceinte. Ceci est l’un des premiers signes de la grossesse avant même le signe de l’absence de règle. Bien que la grossesse affecte la température, ceci est seulement connu pendant le premier trimestre.

Les causes de la montée en température corporelle pendant la grossesse

Pourquoi votre température augmente ? Eh bien, cela pourrait être dû à deux raisons. La première est une augmentation de votre taux métabolique. Le corps reconnaît naturellement qu’il a maintenant à prendre soin de deux êtres et il augmente son activité normale conduisant ainsi à une température corporelle plus élevée. Une autre raison qui est connue est les changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme. Ces changements hormonaux conduisent à des effets similaires à des bouffées de chaleur qui augmentent la température.

De combien la température du corps pendant la grossesse augmente t-elle?

La hausse n’est pas très élevée et en moyenne votre température corporelle basale (TCB) n’augmentera pas de beaucoup. Si par exemple, votre moyenne de TCB est 37,2°, il atteindrait 37,4° et cette hausse pourrait se poursuivre pendant les premiers mois de la grossesse. Si vous ne concevez pas, votre température va descendre à la normale après vos menstruations.

Ce qu’il faut savoir c’est que durant les cycles ovulatoires réguliers ou irréguliers, la TCB reste toujours pendant une durée de 14 jours avant la date attendue des règles.

Si vous notez un retard de règle, pensez à vérifier votre TCB pendant 2 à 6 jours. Si elle est assez haute (37,2°-37,4°) cela pourrais être un signe de début de grossesse (98% de probabilité pour les cycles réguliers à 48% pour les cycles irréguliers.)

En cas de doute n’hésitez pas à demander à votre médecin d’effectuer une prise de sang pour confirmer un possible début de grossesse.

Autres remarques.

Une élévation de la température du corps pourrait aussi être un signe de maladie. Si vous remarquez la montée dans votre TCB et si vous commencez à vous sentir faible et malade, vous devez appeler votre médecin.

Parfois, la température de votre corps peut être due à des changements de style de vie et les activités auxquelles vous participez pendant la grossesse. L’insomnie, le stress, l’exercice, les boissons caféinées et les temps chaud et humide pourrait augmenter la température de votre corps.

Comment soulager ?

Vous pouvez éviter la surchauffe en restant loin des environnements chauds et humides tels que les saunas et les bains à remous. Aussi pensez à vous habiller dans des vêtements qui permettent une bonne circulation de l’air pratiquez des efforts physiques dans des endroits ventilés. Évitez les boissons contenant de la caféine comme le café et vous pouvez accéder à des activités telles que le yoga pour soulager le stress. De très bons exemples sont cette robe de grossesse et ce haut flottant.

Attention: Quand consulter un médecin

Méfiez-vous des changements de température extrêmement élevée. Une fièvre qui dépasse 38°devrait être source de préoccupation pendant la grossesse. Il pourrait être un symptôme d’une infection et cela pourrait avoir des conséquences pour vous et votre futur bébé.

Une fièvre qui est accompagnée de symptômes tels que la douleur et les éruptions cutanées commune pourrait être un signe de parvovirus, toxoplasmose et du cytomégalovirus (CMV). Le CMV peut être dangereux et il est l’une des principales causes de la surdité congénitale. Malheureusement, il n’est pas rare et il est important que vous cherchiez une attention médicale immédiate lorsque vous ressentez des symptômes pseudo-grippaux, des problèmes respiratoires et des douleurs articulaires.

12. Votre odorat se développe

 

odorat-sensible-symptome-grossesse
Odorat sensible

Le sens de l’odorat pendant la grossesse

Les odeurs et goûts pendant la grossesse changent.
Voici comment faire face quand votre sens de l’odorat pendant la grossesse vous rends malade et vous handicape dans certaines situations quotidiennes.

Vous pouvez deviner tout un menu de restaurant sans même rentrer dedans?
Est-ce que l’odeur de tous ces plats vous donne la nausée? Beaucoup de femmes deviennent plus sensibles et réactives aux odeurs autour d’elles quand elles sont enceintes, tout vas bien c’est juste un autre de ces signes farfelus de la grossesse.

Quelles sont les causes ?

Comme tant de symptômes de la grossesse, quand c’est votre sensibilité olfactive qui est touchée, vous pouvez blâmer à nouveau les hormones de grossesse. Ici présent, l’œstrogène peut faire de chaque petit parfum qui passe sur votre chemin un véritable assaut, une attaque frontale difficile à éviter.

A savoir :

Presque toutes les femmes enceintes remarquent un changement de leur odorat pendant la grossesse.
Il est bénin mais parfois pénalisant (imaginez au restaurant de vous levez en catastrophe pour aller aux toilettes, dans les transports, dans un magasin ?).

Pour information, les scientifiques ont émis l’hypothèse que pour certaines femmes, ce sens aigu de l’odorat est aussi celui qui conduit aux nausées matinales. (Une étude a même constaté que les femmes nées sans sens de l’odorat – une condition appelée anosmie – ne souffrent pas de nausées matinales pendant la grossesse, un certain avantage mais bon ce serait dommage de ne pas ressentir avec envie un bon capuccino après la grossesse.)

Ne soyez pas surprise non plus que vos habitudes alimentaires varies, certains aliments vous dégoutent, le goût n’est plus le même cela peut aussi être lié à vos chamboulements olfactifs.

Ce que vous pouvez faire :

Vous ne pouvez pas vous couper le nez, mais vous pouvez essayer d’éviter les parfums qui vous rendent malade.

Certaines stratégies à essayer:

Mangez sainement. Préparez et mangez que les aliments dont vous tolérez l’odeur. (Les choux de Bruxelles? Probablement pas.)

Rafraîchissez l’air. Laissez vos fenêtres ouvertes autant que possible pour bannir les odeurs de cuisine ou les odeurs de moisi.

Lavez vos vêtements plus souvent que d’habitude, car les fibres ont tendance à garder les odeurs.

Désodorisants sans odeurs. Passez à des articles de toilette, des produits ménagers inodores ou légèrement parfumés.

Demandez à votre entourage de ne pas trop se parfumer ou de fumer à proximité, ils ne peuvent pas vous en vouloir.

Sentez les bonnes choses. Essayez de vous entourer de ces parfums (s’il y en a) qui vous font vraiment sentir mieux. Menthe, citron, gingembre, et d’autres herbes sont plus susceptibles d’apaiser vos nausées plus que de les empirer.

13. Vous subissez des étourdissements ou des évanouissements

 

etourdissements-vertiges-symptome-grossesse
Étourdissements et vertiges

Des vertiges pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la progestérone augmente le flux de sang à votre bébé, entraînant une diminution de la pression artérielle et la réduction du débit sanguin à votre cerveau, vous donnant ce sentiment de vertige partout.

Tout au long de votre grossesse, vous pouvez vous sentir désorientée, avoir un sentiment d’instabilité (vertiges) qui peut rendre les futures mamans dans un état physique comme si elles étaient sur le point de tomber ou très faibles (et parfois cela se produit!). Mais ne vous inquiétez pas, c’est un symptôme normal et assez courant de la grossesse que vous pouvez, pour la plupart, éviter en prenant quelques mesures intelligentes.

Quelles sont les causes de vertiges pendant la grossesse?

Au début de la grossesse, l’étourdissement est probablement dû au fait que votre corps ne produit pas encore assez de sang pour remplir un système circulatoire en pleine expansion. (La bonne nouvelle : Votre corps se prépare à répondre aux besoins des deux corps au lieu d’un.)

Autour de la semaine 12 ou le deuxième trimestre de la grossesse, la croissance de votre utérus peut émettre une pression sur vos vaisseaux sanguins, en particulier lorsque vous êtes couchée sur le dos.

Des niveaux élevés de progestérone peuvent également provoquer un relâchement et un élargissement de vos vaisseaux sanguins, en augmentant le flux sanguin vers votre bébé, mais en le ralentissant pour vous même, ce qui peut réduire votre pression artérielle.

Celle-ci, à son tour, par manque de retour sur le flux sanguin vers le cerveau, fait parfois tourner la tête. (Pour information, la réduction du flux sanguin est probablement la raison pour laquelle vous oubliez souvent votre propre nom ces jours-ci.)

Vous pouvez également vous sentir étourdi si votre taux de sucre dans le sang diminue ou si vous êtes déshydratée. Une dernière raison possible qui pourrait être responsable que vous vous sentiez faible: votre corps est comparable à un « four » pour créer ce petit être, générant beaucoup de sa propre chaleur donc si vous passez trop de temps dans une pièce chaude ou étouffante, si vous portez des vêtements qui sont trop serrés ou chauds, cela peut contribuer à un sentiment d’étourdissement.

A savoir:

Il est fréquent de ressentir des vertiges pendant la grossesse, mais si ils persistent (ou si vous êtes réellement faible), faites appel à votre médecin juste pour faire un bilan et être sûre que tout vas bien.

Gardez à l’esprit qu’importe si ce symptôme est courant, vous ne devez pas l’ignorer, donc, utiliser le bon sens: ne pas conduire, ou tout ce qui pourrait vous fatiguez davantage.

Ce que vous pouvez faire :

Arrêtez un vertige dès les premiers signes d’apparition en vous couchant de sorte que vous ne finissiez pas par tomber et potentiellement vous blesser vous-même ou votre bébé. Élevez vos pieds pour augmenter le flux sanguin vers le cerveau.

Deuxième solution : Asseyez-vous et pliez-vous aussi loin que vous le pouvez, en mettant votre tête entre vos genoux, si possible et respirer lentement et profondément.

S’il n’est pas possible de se coucher ou de s’asseoir, mettez vous sur un genou et penchez-vous en avant comme si vous faisiez vos lacets et rester dans cette position jusqu’à amélioration de votre état. (Si vous avez besoin d’aide, ne pas hésiter à demander.)

Pour prévenir un vertige:

Allez lentement. Ne vous levez pas trop vite lorsque vous êtes assise ou couchée – cela peut causer une baisse de votre tension artérielle, ce qui déclenche des étourdissements.

Profitez de la fringale. Assurez-vous de manger une alimentation saine et suffisante pendant la grossesse, avec un mélange de protéines et de glucides complexes (comme le pain complet ou des pâtes) à chaque repas pour maintenir stable les niveaux de sucre dans le sang.

Mangez fréquemment plusieurs petits repas tout au long de la journée pour éviter les chutes de glycémie au cours de la journée. Si vous vous sentez en manque de sucre voici quelques idées de collations à garder sur soi à tout moment: une boîte de raisins secs, un morceau de fruit, du pain complet, des arachides, une compote etc

Attention à boire suffisamment d’eau, car les vertiges peuvent être un signe de déshydratation. Visez au moins huit verres par jour et davantage si vous travaillez ou vous vous dépensez.
(Pensez aux tisanes adaptées aux femmes enceintes, en plus des vertus relaxante c’est aussi un moyen d’avoir un apport en eau..)

Habillez-vous léger et ample. Portez plusieurs couches faciles à ôter au cas où vous commenceriez à vous sentir mal, et bien entendu évitez de porter des vêtements trop serrés ( foulard, legging, sous-vêtements, des nouvelles marques accessibles tels que H&M et Asos vous proposent des gammes de vêtements grossesse adaptés à toutes les morphologies et à vos besoins. Vous sentir belle même enceinte avec une garbe robe sympa aide au moral, ne vous oubliez pas.)

Essayez de ne pas dormir à plat sur le dos. Durant le deuxième et troisième trimestres, il est préférable d’éviter de dormir sur le dos, comme votre utérus grossit de plus en plus il peut appuyer sur la veine cave (la veine principale qui transporte le sang vers le cœur jusqu’au bas du corps), et interférer avec la circulation générale du corps causant donc une sensation de vertige voir un évanouissement.

Je conseillerais d’adopter les coussins de grossesses qui seront un alliés et vos meilleurs amis durant toute la grossesse puis dans les premiers mois avec bébé, vous avez plusieurs guides pour les placer correctement afin d’avoir un meilleur sommeil, de soulager votre dos et de faciliter une bonne circulation générale des énergies du corps.

Restez dans des endroits bien aérés. Être dans un espace intérieur surchauffé et étouffant (comme un bus bondé, bureau ou magasin) trop longtemps peut provoquer des étourdissements. Aussi longtemps que vous le pouvez ( Soyez indulgente avec vous même et n’essayez pas de faire plus ), essayez de prendre quelques minutes plusieurs fois par jour dehors pour vous dégourdir les jambes, prévenir l’œdème et les problèmes de constipation en respirant l’air frais.

Si des vertiges ou des étourdissements persistent, n’hésitez pas à faire appel à votre médecin pour ne pas négliger une pathologie en dehors de celles mentionnées ci-dessus.

14.Vous observez de légers saignements

 

Saignements-symptome-grossesse
Saignements

C’est toujours effrayant lorsqu’une femme enceinte voit du sang. Mais ce qu’il faut savoir c’est que le saignement n’est pas un signe que quelque chose ne va pas.

En fait, une femme enceinte sur cinq connaîtra quelques taches au cours de son premier trimestre. Après cela, les saignements sont moins susceptibles de se produire – mais même si cela arrive, ce n’est pas un signe de malheur !

Comment pouvez-vous faire la différence entre un spotting et un saignement ?

Si ce que vous voyez est brun ou rose, semblable à ce que vous voyez à la fin de votre période, c’est que c’est un spotting. Si c’est rouge vif, considérez que c’est un saignement

Quelles sont les causes de spotting pendant la grossesse ?

Les spottings sont généralement causés par par les causes suivantes:

Saignement d’implantation. Dans la première partie de la grossesse, l’implantation de l’embryon dans votre paroi utérine provoque des taches pour environ 20 à 30 pour cent des femmes. Elles survienentt habituellement avant que vos périodes arrivent.

Le sexe ou un examen pelvien / frottis interne. Pendant la grossesse, le col devient tendre et engorgé avec les vaisseaux sanguins, et toute sorte de supplantation mineur (comme les rapports sexuels ou un examen interne) peuvent parfois irriter le col, ce qui provoque des saignements.

L’infection du vagin (comme la vaginose bactérienne). Si votre col est irrité ou enflammé, il pourrait saigner un peu.

• L’hémorragie subchorionic. Le sang s’accumule dans les plis du chorion (la membrane foetale externe, à côté du placenta) ou dans les couches du placenta lui-même, ce qui provoque des taches de sang pour sombres.

Vous avez perdu votre bouchon muqueux. Plus tard dans la grossesse, le mucus strié de sang peut indiquer les débuts du travail.

Quelles sont les causes d’hémorragie pendant la grossesse?

Les saignements vaginaux pendant la grossesse sont rarement un signe bénin. Parce qu’il peut accompagner un certain nombre de complications de la grossesse, il est préférable de laisser votre médecin identifier la cause.

Voici quelques causes possibles:

Pendant votre premier trimestre :

La grossesse extra-utérine, où un ovule est fécondé en dehors de l’utérus. Vous remarquerez une forte douleur et des crampes dans le bas-ventre, souvent accompagnée de nausées, des vomissements, d’étourdissements ou de faiblesse.

La grossesse molaire est une maladie rare découvert en quelques semaines de conception où un placenta devient une masse de kystes accompagnés d’un embryon malformé ou inexistant. Vous aurez aussi parfois des nausées, des vomissements et des crampes.

Plus tard dans votre deuxième trimestre ou à tout moment dans votre troisième :

Le placenta Praevia, considéré comme la cause la plus fréquente de saignements dans la dernière partie de la grossesse, se produit lorsque le placenta couvre une partie du col de l’utérus (votre médecin doit pouvoir le repérer sur une échographie).

Pour la plupart des femmes, le placenta s’éloigne avant la naissance, mais le placenta praevia peut conduire à des conditions plus graves, alors assurez-vous de consulter votre médecin immédiatement.

Le décollement placentaire, qui se produit presque toujours dans la seconde moitié de la grossesse et généralement dans le troisième trimestre, est la séparation précoce du placenta de la paroi utérine.

Vous aurez généralement aussi remarqué des douleurs abdominales ou des crampes, une sensibilité utérine et de la douleur dans le dos ou l’abdomen. Si la séparation est faible, il y a généralement peu de danger pour vous ou votre bébé.

Mais si elle est plus sévère, le risque pour votre bébé est raisonnablement plus élevé – ce qui explique pourquoi il est si important de consulter votre médecin.

Le travail prématuré, ou le travail qui commence à tout moment après la semaine 20 et avant la semaine 37 de la grossesse, est accompagnée d’autres signes de travail, y compris des contractions régulières, des maux de dos, et une augmentation de la pression pelvienne. Si vous pensez que le travail commence prématurément, contactez immédiatement votre médecin.

A savoir :

Rappelez-vous : les taches de sang sont courantes et ne sont généralement pas préoccupantes.

Si vous avez des saignements abondants, vous devez absolument appeler un médecin.

Mais gardez à l’esprit, que ce n’est pas nécessairement un signe que vous faites une fausse couche.
Certaines femmes saignent – même fortement – tout au long de leur grossesse et finissent par livrer leur bébé en bonne santé.

Que faire si vous remarquez un spotting ou un hémorragie ?

Il est impossible de donner des recommandations générales concernant des taches ou des saignements car de nombreux facteurs peuvent y conduire.

Le seul conseil universel est le suivant : Si vous êtes inquiète, n’hésitez pas une seconde à parler à votre médecin.
Si vous avez de forts saignements (ou même des saignements qui ressemble à une période) votre médecin va probablement effectuer un examen pour voir si votre col est ouvert.

Si le col est ouvert, vous avez plus de chances de faire une fausse couche.

Mais si votre praticien effectue une échographie et que le rythme cardiaque de votre bébé est toujours détecté, vos chances de poursuite de la grossesse sont plus grandes.

« Pour de futurs parents d’un premier enfant, les saignements sont extrêmement anxiogènes. Pour ma part, j’avais la main sur le téléphone, prêt à appeler le médecin, dès qu’elle m’évoquait un saignement. Heureusement, ma femme était beaucoup plus modérée que moi… »Olivier de www.je-suis-papa.com

15. Vous êtes en retard sur vos règles

 

absence-de-regle-symptome-grossesse
Absence de règles

Manquer une période menstruelle, surtout si vous avez toujours eu des cycles réguliers, est un événement important voir inquiétant pour la plupart des femmes et la première question que l’on se pose en général est: «Suis-je enceinte ? »

Parmi les questions les plus fréquentes posées par les femmes il y a : «Dans combien de temps pourrais-je détecter ma grossesse»?

Une grossesse peut être détectée principalement par une absence de règle et par différents symptômes typiques de la grossesse, gonflement de la poitrine, nausées, ballonnements etc Les femmes enceintes n’ont plus de règles durant la grossesse. Mais toute absence de règle ne veut pas dire forcément grossesse.

Lorsque vous manquez votre période menstruelle, vous devez vous poser les 4 questions suivantes:
1. Suis-je en tout début de grossesse?
2. Ai-je fait l’amour pendant mes jours de fertilité?
3. Ai-je oublié ou pas utilisé de moyen de contraception?
4. Ai-je ovulé?

Si vous avez répondu «oui» à toutes les questions, il y a une forte chance que vous soyez enceinte. Mais seul un test de grossesse positif confirmera votre suspicion.

Vous pouvez aller directement faire une prise de sang pour avoir un résultat fiable dès les premiers jours de début de grossesse.

Qu’est ce qui détermine un test de grossesse positif?

Si vous essayez de tomber enceinte et que vous avez un retard important voir une absence de règle, vous êtes naturellement heureuse d’être probablement en début de grossesse.

Bien qu’il n’y ait aucun moyen de savoir jusqu’à ce que vous fassiez un vrai test de grossesse, il y a plusieurs symptômes qui sont suggestifs.
Ceux-ci comprennent la sensibilité des seins ainsi que des nausées et des ballonnements. Etant donné que ceux-ci peuvent aussi être des signes prémenstruels, ils ne sont cependant pas forcément des signes de la grossesse vraiment définitifs.

Qu’est-ce que cela signifie si j’ai une absence de règle et un test de grossesse négatif?

Ce qui suit est une liste d’explications possibles pour votre absence de règle avec un test de grossesse négatif:

1. Vous vous êtes testée trop tôt.

Il est possible que vous vous soyez testée trop tôt, les tests de grossesse à domicile peuvent détecter la présence de HCG (l’hormone de grossesse) qu’une fois qu’il a atteint un certain niveau.

Par conséquent, il est possible d’être enceinte, mais d’avoir un résultat de test négatif parce que vous avez fait le test avant que votre niveau de HCG soit assez élevé pour être détecté par celui-ci.

Bien que certains tests prétendent qu’ils peuvent se tourner positifs plusieurs jours avant que vous ayez un retard ou absence de règle, ils ne sont pas toujours exacts. Si le test est positif, vous pouvez le croire, mais si le test est négatif, il peut être simplement trop tôt. Puisque le niveau de HCG devrait doubler environ toutes les 48 heures, vous pouvez tester à nouveau dans 2 jours ou plus.

Pour un plus résultat rapide et beaucoup plus fiable vous pouvez directement aller dans un laboratoire faire une prise de sang et avoir la réponse dans la journée dès le 1er jour de grossesse. Parlez-en à votre médecin c’est un acte pris en charge par la sécurité sociale avec une ordonnance.

2. Fausse couche

Il est possible que vous ayez fait une fausse couche très tôt, parfois connue sous le nom d’une grossesse chimique. Vous êtes tombée enceinte, mais la grossesse peut s’être interrompue avant même que vous manquiez votre période.

Vous pouvez rencontrer cela comme une période particulièrement lourde avec dès règles très abondantes, ou une période qui est à quelques jours de retard par rapport à d’habitude pour celles qui ont des cycles réguliers.

Il est possible d’avoir un test de grossesse positif si vous avez une grossesse chimique, mais il est tout aussi possible que le niveau de HCG n’a jamais été suffisamment élevé pour avoir un test positif.

3. Pilule arrêté

Si vous avez récemment arrêté la pilule pour tomber enceinte, il peut s’écouler des mois pour retrouver vos cycles réguliers. Pendant ce temps, vous pouvez même avoir des absences de règle. Vous ne serez pas en mesure de tomber enceinte jusqu’à ce que vous commenciez à ovuler de nouveau. Cela se produira environ 2 semaines avant le redémarrage de vos menstruations.

4. Stress, maladies, troubles de l’alimentation et grosse variation de poids.

Le stress, la maladie, les troubles alimentaires et la perte de poids récente peut également vous conduire à sauter une période. Bien sûr, si vous avez des antécédents de menstruations irrégulières, cela peut ne pas être inhabituel pour vous de manquer une période.

Si vous manquez un cycle cela ne garantit pas que vous êtes enceinte, surtout si le test de grossesse reste négatif après des tests répétés. Si vous n’êtes pas enceinte, cela ne signifie pas nécessairement que quelque chose ne va pas avec votre corps. Cependant, vous devriez parler à votre médecin si vous avez souvent des absences de règles ou des cycles irréguliers, car cela pourrait signifier que vous n’ovulez régulièrement.

Témoignage de Audrey : « J’étais morte de fatigue »

 

Voici le témoignage d’Audrey du blog www.appelezmoimadame.fr :

« Au bout de sept semaines de grossesse j’ai réalisé que j’étais enceinte, avec pour seul symptôme la fatigue.

Cette dernière ne m’a jamais quittée.

J’ai passé 9 mois fatiguée. Je dormais partout et tout le temps. Ma grand-mère me disait au téléphone ‘c’est le bébé qui grandit’. (Nous sommes partis à Prague durant les vacances de la Toussaint, nous rentrions à 16h pour que je fasse la sieste dans la chambre d’hôtel jusqu’à environ 19h.)

Ma grand-mère devait sûrement avoir raison mon fils mesurait 53.5cm à la naissance, il était très grand, normal j’avais beaucoup dormi.

Pour ma fille ce fût pareil, ce n’était pas une surprise mais un bébé longuement attendu, pendant plus de deux ans et demi… Là encore la fatigue est revenue dans ma vie du jour au lendemain. J’étais enceinte de deux semaines.

Toujours enseignante en lycée ce fut la cata, je rentrais, je m’occupais de mon fils ainé et j’allais me coucher à 19h jusqu’au lendemain matin 7h, j’ai encore fait un grand bébé, une petite fille de 52.5cm née avec 15 jours d’avance.

J’avais échappé aux nausées pour le grand, pour la petite j’ai eu le tiercé gagnant : fatigue-nausées et douleurs ligamentaires. Je peux vous assurer qu’il n’ait pas facile de vivre normalement lorsqu’on a tous les jours envie de vomir, de dormir et qu’on ne peut plus marcher à cause de vives douleurs ligamentaires. Les nausées se sont arrêtées au cours du quatrième mois mais les deux autres sont restées jusqu’à la fin.

17 mois et deux semaines d’intense fatigue permanente pour donner naissance à deux magnifiques enfants. Même si la grossesse n’est pas une maladie en tant que telle, j’ai clairement mis ma vie deux fois en suspens. Mes « locataires » ont puisé toute mon énergie. Seuls remèdes : du sommeil, des kiwis et du magnésium.

Et si c’était à refaire c’est moi qui rentrerais dans le camion pour tout recommencer tout pareil. Merci la vie. »

Vous avez trouvé cet article intéressant?

Vous souhaitez partager vos témoignages ou ajouter de l’information?

N’hésitez pas à commenter ce poste ci-dessous!

Les 15 symptômes de grossesse que vous devez absolument connaitre
4.74 (94.81%) 27 votes

Commentaires

  1. j’ai 30 ans je me suis passée par deux fausse couche ou grossesse arrêté .je suis enceinte de 3 semaines et quelques jours ,j’ai pas de symptômes mon beta hcg est de 1785 au 20ème jour est ce que tout est bon ?
    1. Bonjour sara,

      1785 de HCG au 20eme jour semble bien mais ce qu’il faut suivre est l’évolution du taux selon le temps (il doit doubler toutes les 48h00).
      Chaque femme réagit différemment à la grossesse et il est donc possible que vous n’ayez pas de symptômes visibles pour le moment ! Sachez que le mieux pour votre bébé est d’avoir une maman sereine, si vous stressez ou angoissez par rappor tà votre grossesse, n’hésitez pas à aller faire une prise de sang pour vérifier l’évolution de la grossesse!

  2. Bonjour, j’ai un retard de 15jours j’ai des crampes au ventres surtout lors de rapport, mes seins ont grossis sans douleurs, j’ai des maux de tête très violents, des nausees, et je me sens tout le temps fatiguée, le test de grossesse a été fait il y a une semaine il fut négatif. Je ne sais pas ce qui se passe dans mon corps.. Est ce que tout sa est normal ?
    1. Bonjour ,

      Cela ressemble effectivement à une montée hormonale.
      Vous devriez retenter un test de grossesse demain matin, il est possible que cela était trop tot la semaine dernière.
      S’il est de nouveau négatif, vous pouvez aller faire un tour aux urgences gynéco qui pourront vous examiner et vérifier que vous n’avez pas de problèmes (grossesse extra utérine, kyste…).

      Tenez nous au courant!

  3. Bonjour depuis mon ovulation qui a eu lieu le 6 novembre 2016 aucun problème jusqu’à aujourd’hui cette nuit à 2h du matin une forte douleur dans le ventre vraiment mal et envi de vomir mais jai pas vomis . j’ai compter sa fait pile 8 jour j’ai pas d’autre symptômes je devrai avoir mes règles bientôt… La douleur pensez vous que aussi tôt ce soit un signe de grossesse ?
  4. Une amie a fait un test de grossesse en septembre et c’est tombé positif le médecin a dit qu’elle est enceinte de 5 semaines et la grossesse a débuté depuis le 24 aout jour qui était le début de ces règles . Nous aimerions savoir si c’est possible ou si il y’a eu une fausse couche avant par ce que pendant l’échographie la grossesse ne se voyait pas et elle a dut faire un test qui a été jugé positif . Et elle stressait déjà bcp depuis klke semaines. est-ce que le stress y est aussi pour quelque chose?!
    1. Bonjour ,

      Cela parait étonnant comme histoire, qu’a dit le médecin?

      Peut être faudrait il refaire une échographie afin de s’assurer que ce n’eut été une erreur lors de la première.

      Bonne chance!

  5. Bonjour a ts
    Je suis en essai bb1,jai un cycle tres irregulier.je suis suivis par un gyneco,qui m’a mis sous traitement,et apres un declenchement d’ovulation,le 29nov2016,il m’a dmnder de faire les rapport le 30,01,02,03,et le 04dec2016,et ca fait 6jrs que je ne me sens pa bien,douleur abdominal,fatigue,temperature elever.est ce que je peux faire un texte ou faudrait attendre le retard des menstrues,normalemnt cest prevu pr ce 17dec.Mrci pour vos reponses
    1. Bonjour ,

      Malheureusement les tests ne sont pas fiables avant quelques semaines. Je vous conseille d’attendre le retard des menstruations.

      Bon courage et tenez nous au courant!

  6. Coucou les filles j’ai un léger petit soucis les dernières date de mes règles sont le 25 novembre 2016, j’étais censé les avoir le 25 décembre et depuis rien toujours pas de règles en vu en sachant que je suis une horloge bon c’est vrai sa m’arrive d’avoir 2 jour de retard mais pas plus, testé négatif je suis perdu
    1. Bonjour !

      Le test a pu être fait un peu trop tôt et cela peut être normal (il aurait donc été fait à 2 semaines de le conception).
      Je vous conseille d’attendre encore une semaine et si les règles ne sont pas revenus de refaire un test. Ressentez vous d’autres symptômes en parallèle?

      Bonne journée!

  7. Bonjour j’ai 25ans j’ai le cole enflé j’ai le nvit de vomire tout les matin mes rien ne sort je suis fatigué tous que je veut c’est de dormir mes règles ne son pas veunu
    1. Bonjour ,

      Quelle était la date de vos dernières règles? Je vous conseille d’attendre encore une bonne semaine et d’effectuer un test de grossesse, vous serez alors sûr de votre grossesse ou non!
      (Si vous êtes utilisatrice d’Amazon, vous pouvez en commander un ici pour 5,57€ et livraison gratuite : http://amzn.to/2hQNu7H)

  8. Bonjour, depuis 1 semaine j’ai un douleurs au niveau des teton, son rouge et pointernet constamment. Je n’ai pas de nausées, ma température et de 37.2. J’ai fais un test de grossesse il s’avère négatif (Je l’ai fait y a 2/3 jours) j’ai consulter mon médecin et ma dit que c’était une éventuelle grossesse.
    La cigarette m’écoeure. Le problème c’est que j’ai une pilule continue donc je n’ai pas de règle. Je ne peux pas savoir quand j’ai mes règles. Cest la première fois que cela m’arrive. Donc je voudrais des conseils. Merci
  9. Bonjour moi j’ai mes règles depuis hier soir et bcp moins abondante que dabitude g les seins qui tir les veines visibles dessus j’ai des nausee des vertiges je mange comme 15 je ne sais pas trop quoi faire g eu un petit retard de deux jours ce qui n’arrive jamais … je sais que l’on peut tomber enceinte et avoir ces règles seulement … je n’ai pas envi de me focaliser sur cela de peur d’être déçu. .. est ce que c’est déjà arrivé à quelqu’un d’avoir ses symptome ???
  10. Bonjour,
    Est ce normal de faire plusieurs essayes mais que ça marche pas?

    je suis en essaie de bébé 1 mais toujours rien plus de 4 fois maintenant
    ce mois, normalement j’ai ovulé le 22 janvier, je croise les doigts et je déprime aussi

    1. Bonjour ,

      C’est normal que cela ne fonctionne pas à tous les coups, oui. Cela dépend de pas mal de facteurs et notament la fertilité de chacun.

      Bonne chance!

  11. C’est peut être trop tôt ! Je suis allé faire une écho le 20 décembre et le médecin n’a rien vu ! Pourtant le 24 décembre test positif et prise de sang aussi ! Et fin janvier 1er écho ok !!!!
  12. Salut moi j’ai eu mes règles déjà le 6 décembre puis le 6 janvier et depuis plus d’une semaine j’ai mal au bas-ventre comme quand j’ai mes règles, aux ovaires, les reins
  13. J’ai pas fini j’ai aussi des maux de tête aigreurs d’estomac, constipé, envie fréquente de faire pipi je prends ma température depuis 5jours alors sa donne 36.9,37,37,37,37.1 j’ai fait un test y’a 3 jours mais négatif alors je comprends pas besoin d’aides svp
    1. Bonjour ,

      Attendez encore 1 semaine puis refaites un test de grossesse. Il est possible que vous l’ayez fait un peu trop tôt. Si le test est négatif, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

  14. Bonjour, voilà mes dernières règles datent du 7 janvier. Ovulation à J16 soir le 21 (rapport ok) et depuis vendredi je suis nauseuse toute la journée avec des pics de nausée apres les repas. Je suis fatiguée et un teint plus blan que d’habitude. Se pourrait il que je sois enceinte?? C trop tôt pour faire un test mais je suis suprise par cette sensation de ballonement et ses nausees qd pensez vous?
    1. Bonjour ,

      Il est possible que ce soit car vous êtes enceinte. Cepedant, cela peut aussi être du à un autre facteur. Je vous conseil d’attendre et d’effectuer un test dans 10 jours.

  15. Bonjour, je suis inquiète. Cela fais maintenant une semaine que j’ai des céphalées, une grosse fatigue, des douleurs aux centres et depuis hier des saignement anormale. Je n’ai pas oublié ma pilule, mon copain était protéger (mais on a un doute sur un possible déchirement ) :/ est ce que je dois faire un test ? Ou je dois attendre mes prochaines règles (dans 2semaines) ? Ou ce n’a rien avoir avec une grossesse?
    Merci d’avance
  16. Merci beaucoup pour cette article qui m’en a appris long sur les grossesses!
    Pour ma part, je ne suis toujours sur de rien car tout ça me faisait assez peur… Dernièrement je suis sujette à des sautes d’humeur, une faim de loup, des envies étranges, une fatigue qui ne semble jamais rassasiée, le ventre et les seins sensibles, des « règles » (tout d’avord très marrons jeudi et vendredi, qui ont virés au rose rouge aujourd’hui, ce qui rajoute à mes questions :/) survenues à l’improviste… J’avais très peur de faire un test, peu importe le résultat, car j’ai 19 ans et que ce serait ma première grossesse… Mais votre article m’a convaincue, j’irais m’en acheter un sans la journée et je verrais bien!
  17. Test négatif… J’hésite a en refaire un car la déception était énorme… D’un autre côté je ne comprends pas ce que cela pourrait être autrement…
    1. Bonjour ,

      Comme expliqué dans l’article, le test de grossesse mesure le taux de hcg et se déclenche en fonction.
      Le taux de HCG est relativement faible lors des 3 premières semaines de grossesse (jusqu’à environ une semaine après la nidation).

      Concernant les symptômes que vous décrivez, cela peut être hormonale. Du à un changement de pilule par exemple…

      Si vous voyez que ces symptomes continuent dans la prochaine semaine, n’hésitez pas à aller voir votre gynéco qui pourra vous renseigner.

      1. Merci, je pense que je vais refaire un test d’ici une semaine au cas où…

        Par contre j’ai exclu l’hypothèse d’un dérèglement hormonal car je n’ai jamais pris de moyen de contraception, sauf préservatif (que j’ai arrêté il y a environ 4 mois)

        Pour l’instant je ne peux pas aller voir de médecins mais je le ferais des que possible, merci

  18. Bonjour je devais avoir mes règles le 7/03/17 tjr régler a la même date aujourd’hui tjr rien et mes seins douloureux depuis kelk jrs, maux de têtes mais pas fréquents, monter de température la nuit, et je mange plus que d’habitude, et saut d’humeur. A votre avis si tjr pas de règles ds cb de temps puis je faire un test ou prise de sang? Merci a vs
    1. Bonjour ,

      Il est encore un peu tôt…

      Attendez encore 3/4 jours et si vous n’avez toujours pas de saignement, faites un test de grossesse.
      Pas besoin de prise de sang avant 10 Jour après l’absence de règle.

      Bonne soirée!

  19. Bonjour, merci pour votre article que j’ai entièrement dévoré…
    J’ai eu mes dernières regles le 19 février, n’ayant pas de cycles reguliers je ne minquietais pas jusqu’au 19 mars. Mais voilà depuis le 22 mars jai des douleurs aux ovaires, ça picote,ça tire,soit en meme temps soit un seul côté; jai beaucoup de gaz et de rot(choses inhabituel) ainsi qu’une chaleur inexpliquée dans mon bas ventre…jai fait un test le 26,negatif mais entre temps mes tetons sont devenus douloureux.aucun autre symptôme. Re teste le 31 negatif. Hier le 01avril j’ai meme voulu me rendre aux urgences,peut-être que j’ai le debut dune grave maladie?
    Merci de votre avis.

    A bientôt.

    Alex

  20. Bonsoir je voulais savoir à qui s’est arrivée car à chaque fois que je suis enceinte ( j’ai fais 2 fausse couche et 2 geu) j’ai des douleurs atroces à être bloqué sur mon canapé au niveau des lombaires en bas je sens que mon bassin se bloque et je peu à peine me redresser et tout ça des la deuxième semaine de ma grossesse je suis très stresser par cela car à chaque fois que j’en parle on me dit que c’est rien mais à chaque fois fausse couche ! Merci d’avance pour vos réponses car je me sens super seul !!!

Laisser un commentaire