Qu’est ce que la salpingite? Causes, symptômes, traitements…

salpingite

La salpingite est une infection des trompes de Fallope chez la femme. Cette infection est assez courante chez les femmes de moins de 25 ans et peut être génante. Elle peut être facilement prévenu en prenant des précautions en amont.






La salpingite, c’est quoi ?
Comment contracter la salpingite ?
Comment détecter une salpingite ?
Qu’est-ce qui accroît les risques d’attraper cette maladie ?

La salpingite


La salpingite, c’est quoi ?

La salpingite est une infection des trompes utérines (ou de Fallope), ces trompes sont deux conduits de chaque côtés des ovaires qui sont directement reliés à l’utérus.

Elles sont avec les ovaires, les annexes de l’utérus et ont un rôle très important qui est de permettre le passage des spermatozoïdes jusqu’au ovules et ainsi après transporter l’ovule (fécondé ou non) dans la cavité utérine. Une trompe peut mesurer entre 10 et 12 cm en moyenne et leur rôle est cruciale dans la reproduction.

salpingite
salpingite

La Salpingite est une MST assez courante (maladie sexuellement transmissible) a laquelle on ne pense pas souvent et pourtant elle peut être une cause récurrente en cas de stérilité ou fausse couche.

Elle touche essentiellement les jeunes femmes de moins de 25 ans à cause de la sexualité qui est encore récente et un manque d’informations sur toutes les MST.

Bien entendu plus le nombres de partenaires est élevé plus le risques de contracter cette infection est grand. D’ou l’importance de se protéger lors d’un rapport.

L’infection des trompes est dû dans la majeur partie des cas à une ITS (Infection transmissible sexuellement) on retrouve majoritairement la bactérie Chlamydia trachomatis dans plus de 50 % des salpingites aiguës .

Le gonocoque Neisseria gonorrhoeae est lui aussi présent dans 15 à 20 % des cas.

les mycoplasmes sont impliqués dans 5 à 10 % des cas d’infection, en relation avec d’autres germes ;(ces autres germes sont présents dans la flore vaginale ce sont les streptocoques et staphylocoques).

La pose d’un stérilet, une FIV (fécondation in vitro) ou une IVG (interruption volontaire de grossesse) peuvent aussi entraîner cette infection si les conditions de stérilisation sont mal respectées.


Comment contracter la salpingite ?

Les germes et bactéries de cette infection peuvent se développer lors d’un rapport non protégé laissant les fluides corporels au contact des muqueuses génitales, orales ou anales.

Ces bactéries se multiplient et sans traitement elles remontent vers l’utérus puis les trompes se qui abouti à la contraction d’une salpingite.

Pour infecter les trompes ces germes mettent deux à trois semaines d’ou le fait que vous puissiez ne pas vous en rendre compte tout de suite.

Les symptômes les plus courants sont de très vives douleurs avec fièvre et des pertes plus ou moins abondantes et colorées parfois infectieuses. Il faut immédiatement consulter un médecin afin de traiter dans les plus bref délais l’infection.

Attention cependant il existe dans certain cas une forme chronique de cette maladie qui peux progresser et se manifester au bout de plusieurs mois voir années, les dommages causés en sont malheureusement encore plus grave.

Vous pouvez développer comme autres symptômes des saignements parfois conséquents, des douleurs lorsque vous urinez ou des traces d’infections dans vos urines. Cependant vous pouvez aussi avoir des douleurs au bas du ventre auxquels s’ajoutent des ballonnements, constipations et nausées.


Comment détecter une salpingite ?

Comme les gynécologues vous le conseil, il est important de faire des contrôles tout les ans et lors de ce contrôle il est possible de découvrir l’infection si elle est encore logée dans le col de l’utérus.

Dans la majeur partie des cas malheureusement c’est lorsque qu’une ou les deux trompes sont infectées qu’on la diagnostique avec plusieurs examens comme une radiographie, une écographie voir dans des cas vraiment compliqué par laparoscopie ( acte sous anesthésie générale qui permet de voir les trompes).

Traitement de la pathologie :

Cette maladie peut se traiter avec des antibiotiques oraux ou par voie intraveineuse selon les cas et la gravité de l’infection contractée.

Le traitement peut durer plusieurs jours voir semaines, il faudra également traiter votre partenaire. Pour garantir une bonne guérison des trompes il pourra vous être également prescrit des anti-inflammatoires.

Attention une salpingite non diagnostiquée et non traitée peut avoir des dégâts irréversibles amenant à la stérilité.

La salpingite entraine un bouchon au niveau des trompes et/ou des modifications de leurs parois ce qui engendre souvent des grossesses extra-utérines ainsi que des avortements spontanés.

Il est important de savoir que cette maladie peut se contracter plusieurs fois dans la vie d’une femme et dès la première les risques de stérilité sont plus élevés.


Qu’est-ce qui accroît les risques d’attraper cette maladie ?

Les femmes multipartenaires mais aussi les femmes qui ont un partenaire qui a d’autres partenaires.

• Les femmes qui n’utilisent pas ou peu de protection comme le préservatif.

• Les femmes qui ont subit des abus sexuels

• Les femmes ayant déjà contracté des MST

• Les femmes de moins de 25 ans qui ne sont pas assez informées des risques et danger de la sexualité.

Essayez de vous protéger au maximum et de ne pas oublier de vous faire contrôler régulièrement.

Pour les femmes qui possèdent un DIU (dispositif intra-utérin appelé plus souvent stérilet) attention aux risques d’infections qui sont plus grands à cause de celui-ci car il laisse la porte ouverte plus aisément aux bactéries.

Vous pouvez contracter alors une salpingite lors de l’insertion comme expliqué plus haut et bien demander à votre gynécologue de faire le test le mois suivant la pose pour anticiper tout risques.

Si vous ou votre partenaire avez d’autres partenaires ayant des possibilités de MST et avec qui vous ne vous êtes pas protégées, il faudra vous tester avant chaque nouveau partenaire afin d’éviter la propagation de cette bactérie.

Prévenir la prolifération de la salpingite :

Demander des tests et dépistages réguliers si vous avez plusieurs partenaires

Eviter toutes relations sexuelles même buccales avant la fin du traitement qui vous a été prescrit.

• Respectez et veillez à faire respecter à vos partenaires des tests et ou les traitements adaptés afin d’éviter de vous re-contaminer.

Informer vos partenaires sexuels que vous avez une salpingite.

Utilisez un préservatif systématiquement à chaque relation, il reste un des moyens les plus efficace pour éviter de contracter toutes infections.

Pour vous faire dépister en cas de doute, il est préférable d’attendre 3 mois de relation sérieuse et monogame pour envisager d’arrêter les préservatifs, sinon dès que vous suspectez quelque chose allez y tout de suite, les soins en France sont faciles d’accès et vous permettrons de vous soignez rapidement.

Rappelez-vous que prévenir c’est guérir donc il est important de prendre soin de vous ce qui amènera aussi à prendre soin des autres.

Qu’est ce que la salpingite? Causes, symptômes, traitements…
4.5 (90%) 16 votes

Laisser un commentaire