Eclampsie et grossesse

Eclampsie grossesse

L’éclampsie est une maladie qui provoque une crise de convulsions ou un coma chez une femme enceinte, généralement déjà diagnostiquée avec une prééclampsie (hypertension artérielle et présence de protéines dans l’urine).

Dans certains cas, les convulsions ou le coma peuvent être le premier signe reconnaissable qu’une femme enceinte a eu une prééclampsie.

L’éclampsie

Qu’est-ce que l’éclampsie?

L’éclampsie est une complication grave de la prééclampsie. C’est une maladie rare mais grave dans laquelle une hypertension artérielle provoque des convulsions pendant la grossesse.
v
Les crises sont des périodes d’activité cérébrale perturbée pouvant provoquer des épisodes de regard fixe, une baisse de la vigilance et des convulsions (secousses violentes). L’éclampsie touche environ 1 femme sur 200 souffrant de prééclampsie. Vous pouvez développer une éclampsie même si vous n’avez pas d’antécédents de convulsions.

Quels sont les symptômes de l’éclampsie?

Étant donné que la prééclampsie peut entraîner une éclampsie, vous pouvez présenter des symptômes de ces deux affections. Cependant, certains de vos symptômes peuvent être dus à d’autres conditions, telles que la maladie rénale ou le diabète. Il est important que vous informiez votre médecin de vos problèmes afin qu’il élimine d’autres causes possibles.

Les symptômes courants de la préé clampsie sont les suivants:

  • Une tension artérielle élevée
  • Des enflures au visage ou aux mains
  • Des maux de tête
  • Une prise de poids excessive
  • Des nausées et vomissements
  • Des problèmes de vision, y compris épisodes de perte de vision ou de vision floue
  • Des difficultés à uriner
  • Des douleurs abdominales, surtout dans l’abdomen supérieur droit

Les patients atteints d’éclampsie peuvent présenter les mêmes symptômes que ceux mentionnés ci-dessus, voir ne présenter aucun symptôme avant l’apparition de l’éclampsie.

Les symptômes courants de l’éclampsie sont les suivants:

Qu’est-ce qui cause l’éclampsie?

L’éclampsie fait souvent suite à la prééclampsie, caractérisée par une hypertension artérielle pendant la grossesse et, rarement, après l’accouchement. D’autres résultats peuvent également être présents, tels que la présence de protéines dans l’urine.

Si votre prééclampsie s’aggrave et affecte votre cerveau, provoquant des convulsions, vous avez développé une éclampsie.

Les médecins ne savent pas vraiment ce qui cause l’éclampsie, mais cela résulterait d’une formation et d’une fonction anormales du placenta.

L’Hypertension artérielle
La pré-éclampsie se produit lorsque votre pression artérielle, ou la force du sang contre les parois de vos artères, devient suffisamment élevée pour endommager vos artères et autres vaisseaux sanguins. Des dommages aux artères peuvent limiter le flux sanguin. Cela peut provoquer un gonflement des vaisseaux sanguins dans votre cerveau et chez votre bébé en pleine croissance et si ce flux sanguin anormal dans les vaisseaux interfère avec la capacité de votre cerveau à fonctionner, des convulsions peuvent survenir.

La protéinurie
La prééclampsie affecte généralement la fonction rénale. La présence de protéines dans votre urine, également appelée protéinurie, est un signe commun de cette maladie. Chaque fois que vous avez rendez-vous chez le médecin, votre urine peut faire l’objet d’un test de détection des protéines.

En règle générale, vos reins filtrent les déchets de votre sang et créent de l’urine à partir de ces déchets. Cependant, les reins tentent de retenir les nutriments dans le sang, tels que les protéines, pour les redistribuer à votre corps. Si les filtres des reins, appelés glomérules, sont endommagés, les protéines peuvent les traverser et s’excréter dans l’urine.

Qui est à risque d’éclampsie?

Si vous avez ou avez eu une prééclampsie, vous pouvez être à risque d’éclampsie.

Les autres facteurs de risque de développer une éclampsie pendant la grossesse sont:

  • De l’hypertension gestationnelle ou chronique (hypertension artérielle)
  • Avoir plus de 35 ans ou moins de 20 ans
  • Une grossesse multiple (avec jumeaux ou triplés)
  • Une première grossesse
  • Du diabète ou autre affection qui affecte vos vaisseaux sanguins
  • Une maladie rénale

L’éclampsie et votre bébé

La prééclampsie et l’éclampsie touchent le placenta, organe qui fournit au foetus l’oxygène et les nutriments contenus dans le sang de la mère. Lorsque l’hypertension artérielle réduit le flux sanguin dans les vaisseaux sanguins, le placenta peut être incapable de fonctionner correctement. Cela peut avoir pour conséquence que votre bébé naisse avec un faible poids à la naissance ou d’autres problèmes de santé.

Les problèmes de placenta nécessitent souvent un accouchement avant terme pour la santé et la sécurité du bébé. Dans de rares cas, ces conditions provoquent une mortinaissance.

Comment diagnostique-t-on l’éclampsie?

Si vous avez déjà un diagnostic de prééclampsie ou si vous avez des antécédents, votre médecin vous fera passer des tests pour déterminer si votre prééclampsie a récidivé ou s’est aggravée. Si vous n’avez pas de prééclampsie, votre médecin vous prescrira des tests de dépistage de la prééclampsie ainsi que d’autres tests pour déterminer la raison de vos convulsions. Ces tests peuvent inclure:

Tests sanguins
Votre médecin peut vous prescrire plusieurs types de tests sanguins pour évaluer votre état. Ces tests comprennent une numération sanguine complète, qui mesure le nombre de globules rouges que vous avez dans votre sang, et une numération plaquettaire pour vérifier le degré de coagulation de votre sang. Des analyses de sang aideront également à examiner votre fonction rénale et hépatique.

Test de créatinine
La créatinine est un déchet créé par les muscles. Vos reins devraient filtrer la plus grande partie de la créatinine de votre sang, mais si les glomérules sont endommagés, l’excès de créatinine restera dans le sang. Avoir trop de créatinine dans le sang peut indiquer une prééclampsie, mais ce n’est pas toujours le cas.

Tests d’urine
Votre médecin peut vous prescrire des analyses d’urine pour vérifier la présence de protéines et son taux d’excrétion.

Quels sont les traitements pour l’éclampsie?

Le principal traitement recommandé en cas de prééclampsie et d’éclampsie est la délivrance du bébé et du placenta. Votre médecin tiendra compte de la gravité de la maladie et de la maturité de votre bébé lorsqu’il vous le recommandera.

Si votre médecin vous diagnostique une prééclampsie légère, il peut surveiller votre maladie et vous traiter avec des médicaments pour éviter qu’elle ne se transforme en éclampsie. Les médicaments et la surveillance vous aideront à maintenir votre tension artérielle dans une plage plus sûre jusqu’à ce que le bébé soit suffisamment mûr pour accoucher.

Si vous développez une prééclampsie sévère ou une éclampsie, votre médecin pourra vous faire accoucher plus tôt. Votre plan de soins dépendra du stade de votre grossesse et de la gravité de votre maladie. Vous devrez être hospitalisé pour la surveillance jusqu’à l’accouchement.

Les médicaments
Des médicaments contre les convulsions, appelés anticonvulsivants, peuvent être nécessaires. Vous pourriez avoir besoin de médicaments pour faire baisser votre tension artérielle si vous souffrez d’hypertension. Vous pouvez également recevoir des stéroïdes, qui peuvent aider les poumons de votre bébé à mûrir avant l’accouchement.

Quelles sont les perspectives à long terme?

Vos symptômes devraient disparaître quelques jours, voir plusieurs semaines après la naissance de votre bébé. Cela dit, vos problèmes de tension artérielle seront encore plus grands lors de votre prochaine grossesse et peut-être même plus tard dans la vie. Il est important de faire un suivi des contrôles de la tension artérielle post-partum et des examens après l’accouchement de votre bébé pour s’assurer que la maladie se résorbe.

Si des complications surviennent pendant la grossesse, vous pouvez avoir une urgence médicale telle que le décollement du placenta. Le décollement placentaire est une affection qui provoque le détachement du placenta de l’utérus. Cela nécessite un accouchement par césarienne d’urgence immédiate pour sauver le bébé.

Le bébé peut être très malade ou même mourir. Les complications chez la mère peuvent être assez graves, avec notamment un risque de décès par attaque ou par arrêt cardiaque.

Cependant, obtenir les soins médicaux appropriés pour la prééclampsie peut empêcher la progression de la maladie vers une forme plus grave telle que l’éclampsie. Allez à vos visites prénatales selon les recommandations de votre médecin pour faire surveiller votre tension artérielle, votre sang et vos urines. Assurez-vous également de parler à votre médecin de vos symptômes.

Eclampsie et grossesse
5 (100%) 5 votes

Laisser un commentaire