x

Ce qu’il faut attendre de la stimulation ovarienne lors d’une FIV

La stimulation ovarienne est la deuxième étape du traitement de fertilité de FIV. L’objectif est de récolter autant d’ovules mûrs que possible dans les ovaires de la femme. La récolte d’un grand nombre d’ovules maximise les chances qu’un des ovules puisse être fécondé, réimplanté dans l’utérus et devenir un bébé en bonne santé.

Parce que le cycle naturel de reproduction féminine est incroyablement complexe, la stimulation ovarienne est également un processus compliqué. Un cycle de FIV peut être stressant, surtout si c’est la première fois que vous le traversez.

Dans cet article, nous expliquons ce qu’est la stimulation ovarienne, comment elle fonctionne et ce qui se passe pendant cette phase de votre voyage de FIV.

 

Avant de commencer

Avant de commencer la stimulation ovarienne, vous aurez subi des tests de fertilité approfondis. L’analyse comprendra des analyses sanguines pour déterminer les niveaux de base d’hormones dans votre corps, ce qui permettra à votre médecin de vous recommander un régime de traitement qui vous convient. Il est probable que vous preniez également des contraceptifs oraux pendant plusieurs semaines avant la grossesse, de sorte que nous pouvons avoir confiance en votre horloge hormonale.

Un cycle d’ovulation régulier

Dans les ovaires d’une femme se trouvent des centaines de milliers de follicules ovariens, dont chacun contient un ovocyte (un ovule immature). Un follicule est un petit kyste rempli de liquide.

Au cours de chaque cycle menstruel, plusieurs follicules commencent à se développer, chacun capable de libérer un ovule mature pendant l’ovulation. Normalement, un seul d’entre eux – appelé follicule dominant – croîtra plus vite que les autres. Un follicule dominant prêt à ovuler a un diamètre d’environ 18-28 mm.

Le follicule dominant libère un ovule pendant l’ovulation, au milieu du cycle menstruel. Si une femme n’est pas enceinte, elle aura normalement ses règles environ 14 jours après l’ovulation.

Certains problèmes de fertilité du facteur féminin peuvent affecter le développement des follicules. Le plus notable est le syndrome des ovaires polykystiques, une affection très courante et très traitable.

Comment fonctionne la stimulation ovarienne

Dans un cycle de FIV, vous maximisez vos chances de succès en produisant autant d’ovules matures que possible. La phase de stimulation implique l’injection de médicaments pendant 8-14 jours, pour induire les ovaires à produire de nombreux ovules. La phase de stimulation prend plus de temps si vos follicules sont plus lents à mûrir.

Les médicaments stimulent (et sont dérivés de) deux hormones clés, l’hormone folliculostimulante (FSH) et l’hormone lutenante (LH). Ces hormones ont les effets suivants :

  • Comme son nom l’indique, la FSH stimule le développement des follicules pendant le cycle menstruel. Normalement, les follicules non dominants meurent avant l’ovulation lorsque les niveaux de FSH diminuent. Les injections de FSH maintiennent des niveaux plus élevés de FSH dans le corps, permettant aux ovaires de produire des ovules plus matures.
  • Juste avant l’ovulation, des niveaux plus élevés d’œstrogènes déclenchent un pic dans la LH, ce qui provoque l’ovulation. Un’trigger shot’ d’une forte dose de gonadotrophine chorionique humaine (hCG), qui stimule l’ovulation, déclenche le processus.

Après la stimulation ovarienne, mais avant l’ovulation, vient la phase de prélèvement des ovules de FIV.

À quoi s’attendre

Le processus de stimulation ovarienne exige un bon timing et un grand soin. Un problème peut exiger que le processus soit relancé – une expérience frustrante et décourageante. En même temps, cette phase du traitement peut être une période de grand espoir et d’attente.

Gestion des médicaments

Les médicaments de FIV sont souvent compliqués. Vous vous auto-administrerez probablement une combinaison d’injections, de timbres et de pilules. Sous le stress de la FIV, il est très facile d’oublier quels médicaments vous devez prendre et à quel moment. Si cela vous arrive, ne soyez pas gêné ou alarmé, mais demandez de l’aide et des conseils.

Une fois que vous prenez des médicaments pour stimuler vos ovaires, vous aurez besoin d’analyses sanguines régulières pour mesurer les niveaux d’hormones dans le corps. Puisque chaque femme répond différemment aux médicaments de FIV, les hormones doivent être ajustées quotidiennement pour s’assurer qu’un nombre suffisant de follicules sont stimulés et pour réduire le risque de syndrome d’hyperstimulation ovarienne.

Votre médecin aura probablement besoin d’une échographie pour surveiller la croissance des follicules dans les ovaires.

Tests et déplacements

En raison de la nécessité d’examens et de médicaments réguliers, vous serez en communication constante avec votre équipe médicale. Il est également probable que vous deviez voyager régulièrement pour passer des examens. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est important de choisir une équipe médicale en qui vous avez confiance.

Stress et sautes d’humeur

Il n’est peut-être pas surprenant, étant donné les exigences du processus, que le stress et les sautes d’humeur soient fréquents pendant la stimulation ovarienne. Les sautes d’humeur peuvent être une combinaison de changements hormonaux dans votre corps, et le stress du traitement de FIV lui-même – il est souvent difficile de séparer les deux.

Effets secondaires possibles de la stimulation ovarienne

L’American Society for Reproductive Medicine énumère les effets secondaires potentiels suivants pour la FSH et la LH :

  • Augmentation de l’incidence des naissances multiples – parce que plusieurs ovules sont libérés, il y a plus de chances que plusieurs ovules s’implantent dans l’utérus.
  • Augmentation du nombre de fausses couches et d’accouchements prématurés
  • Sensibilité des seins, enflure ou éruption cutanée là où les hormones sont injectées
  • Sautes d’humeur et dépression
  • Syndrome d’hyperstimulation ovarienne, qui peut causer une hypertrophie des ovaires, des douleurs abdominales et des ballonnements.

Conseils pour la phase de stimulation ovarienne

Si vous envisagez une FIV, avant la stimulation ovarienne :

  • Choisissez une équipe médicale en qui vous avez confiance – une bonne communication sera essentielle.
  • Tenez-vous au courant de vos médicaments.
  • N’attendez pas pour demander conseil si vous n’êtes pas sûr de quoi que ce soit.
  • Assurez-vous que vous pouvez prendre des dispositions qui vous permettront de voyager pour passer les tests et discuter des résultats avec votre équipe médicale.
  • Comprenez que le processus est stressant et soyez doux avec vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *