Puis-je boire du café pendant ma grossesse ?

Est-ce que je peux boire du café pendant ma grossesse ? Voilà une question qui taraude souvent les femmes enceintes, notamment les amatrices de cette boisson stimulante. Sachez alors qu’une consommation excessive de caféine peut présenter un danger pour votre bébé. Toutefois, rien ne vous empêche d’en boire si votre consommation reste raisonnable.

Boire du café pendant la grossesse : quels sont les risques ?

Café et grossesse ne font pas toujours bon ménage, tout particulièrement en cas de consommation abusive de caféine. Rapidement absorbée par l’organisme, cette substance peut influencer directement la grossesse et le fœtus. Les détails.

Les dangers du café pendant la grossesse

Riche en polyphénols, le café contient également de la caféine, une substance qui stimule le système nerveux. Notez donc que généralement, les femmes y sont davantage sensibles pendant la grossesse. En effet, elle peut entraîner certains désagréments, à l’instar de la nervosité et des maux de tête. Elle est également susceptible de provoquer des palpitations et d’augmenter la tension artérielle de la future maman.

La consommation en quantité trop importante de caféine risque en plus d’accentuer les petits maux fréquents de grossesse. Dès lors, si vous êtes enceinte et que vous buvez trop de café, il y a fort à parier que cette boisson énergisante vous écœure et aggrave vos nausées. Plus encore, si vous êtes sujette à des brûlures d’estomac, troubles du sommeil et insomnies, la caféine ne va rien arranger. Elle va même empirer les choses.

En outre, comme la caféine a un effet diurétique, elle peut augmenter la perte de liquide. Par ailleurs, elle réduit l’absorption de fer, un élément pourtant indispensable chez la femme enceinte. Effectivement, il contribue à l’augmentation de son volume sanguin qui se révèle nécessaire à la bonne oxygénation du bébé.

La caféine, une substance nocive pour le bébé

Outre les risques que vous courez en buvant du café pendant votre grossesse, la caféine, si consommée excessivement, peut aussi avoir des répercussions néfastes sur votre bébé. D’une part, elle pourrait entraîner un retard de croissance chez le fœtus. C’est ce qui ressort d’une étude norvégienne publiée en 2013 dans la revue BMC Medicine. Menée sur environ 60 000 femmes enceintes, cette étude spécifie que les futures mamans qui consomment moins de 50 mg de caféine par jour ont moins de risque de mettre au monde un bébé avec un petit poids de naissance. Par contre, le risque s’avère plus élevé pour les femmes enceintes, dont la consommation quotidienne de caféine se situe entre 200 et 300 mg, c’est-à-dire celles qui boivent 1 à 2 cafés par jour.

D’autre part, d’après une étude de l’INSERM publiée le 7 août 2013 dans la revue Science Translational Medicine, boire trop de café pendant la grossesse affecterait le développement cérébral du fœtus. En fait, la caféine peut perturber le processus de migration neuronal. Consommer entre 2 à 3 tasses de café par jour pourrait donc affecter le cerveau en développement du bébé.

Les recommandations en matière de consommation de caféine pour les femmes enceintes

Les résultats des études citées auparavant ne visent pas à affoler, mais incitent plutôt à la prudence. Effectivement, vous avez tout à fait la possibilité de boire du café. En revanche, vous devez le faire avec modération. En limitant votre consommation journalière au strict minimum, vous ne manquerez pas de réduire les risques que la caféine présente.

Ainsi, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les femmes enceintes ne devraient consommer au maximum que 300 g de caféine par jour, soit :

  • 5 tasses de café instantané
  • 2 à 3 tasses de café filtre

Dans ce second cas, vous devriez privilégier le café à base de grains d’Arabica. De fait, le café Arabica renferme plus de deux fois moins de caféine que le café Robusta. Vous retrouverez tous les cafés à base de ce type de grains en ligne sur des sites comme coffee-webstore.

Vous êtes une véritable amatrice de café et votre consommation dépasse 2 à 3 tasses journalières ? Alors, mieux vaut miser sur du café décaféiné, car celui-ci affiche une teneur en caféine négligeable (2 mg par tasse). Autre alternative intéressante : le café instantané soluble. En outre, au lieu d’un café filtre, optez de préférence pour un café expresso. En effet, celui-ci présente un temps d’infusion court et une quantité de café bien inférieure (30 à 50 ml).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *