Le diabète gestationnel, aussi appelé diabète de grossesse

diabete gestationnel

Le diabète gestationnel, aussi appelé « diabète de grossesse », apparaît chez la femme enceinte vers la fin du 2e trimestre.

Il peut durer le temps de la grossesse ou être révélateur d’un diabète antérieur.

Qu’est-ce que le diabète gestationnel?

Pendant la grossesse, certaines femmes développent des taux de sucre élevés dans le sang. Cette condition est connue sous le nom de diabète sucré gestationnel ou diabète gestationnel.

Le diabète gestationnel se développe généralement entre les 24e et 28e semaines de grossesse.

Selon les centres pour le contrôle et la prévention des maladies, on estime qu’il survient dans 2 à 10% des grossesses.

Si vous développez un diabète de grossesse pendant que vous êtes enceinte, cela ne signifie pas que vous avez eu le diabète avant votre grossesse ou que vous l’aurez après. Mais le diabète gestationnel augmente votre risque de développer un diabète de type 2 à l’avenir.

Si il est mal géré, il peut également augmenter le risque de diabète chez votre enfant et le risque de complications pour vous et votre bébé pendant la grossesse et l’accouchement.

Quels sont les symptômes du diabète gestationnel?

Il est rare que le diabète gestationnel provoque des symptômes. Si vous ressentez des symptômes, ils seront probablement légers.

Les symptômes du diabète gestationnel sont :

  • La fatigue
  • La vision floue
  • La soif excessive
  • Le besoin excessif d’uriner
  • Des ronflements
  • Une perte de poids plutôt qu’une prise de poids

Qu’est-ce qui cause le diabète gestationnel?

La cause exacte du diabète gestationnel est inconnue, mais les hormones jouent probablement un rôle.

Lorsque vous êtes enceinte, votre corps produit de plus grandes quantités d’hormones, notamment:

  • Le lactogène placentaire humain (hPL)
  • Les hormones qui augmentent la résistance à l’insuline

Ces hormones affectent votre placenta et aident à maintenir votre grossesse. Au fil du temps, la quantité de ces hormones dans votre corps augmente et peuvent commencer à rendre votre corps résistant à l’insuline, l’hormone qui régule votre glycémie.

L’insuline aide votre sang à extraire le glucose de vos cellules, où il est utilisé pour produire de l’énergie.

Pendant la grossesse, votre corps devient naturellement légèrement résistant à l’insuline, ce qui permet au sang de transmettre plus de glucose dans le sang.

Si la résistance à l’insuline devient trop forte, votre glycémie peut augmenter anormalement.

Cela peut causer un diabète gestationnel.

Qui est à risque de diabète gestationnel?

Vous êtes plus à risque de développer un diabète gestationnel si vous:

  • Avez plus de 25 ans
  • Avez une pression artérielle élevée
  • Avez des antécédents familiaux de diabète
  • Etes en surpoids avant de devenir enceinte
  • Prenez plus de poids que la normale pendant la grossesse
  • Attendez plusieurs bébés
  • Avez déjà donné naissance à un bébé pesant plus de 4 kg
  • Avez déjà eu un diabète gestationnel
  • Avez eu une fausse couche ou une mortinaissance inexpliquée
  • Avez pris des glucocorticoïdes
  • Avez le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), un acanthosis nigricans ou d’autres affections associées à la résistance à l’insuline
  • Avez une ascendance africaine, amérindienne, asiatique, insulaire du Pacifique ou hispanique

Les antécédents familiaux de diabète et les antécédents personnels de diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse prédisposent à l’apparition d’un diabète gestationnel.

Comment diagnostique-t-on le diabète gestationnel?

Si vous n’avez aucun antécédent de diabète et que votre glycémie est normale au début de votre grossesse, votre médecin vous examinera probablement pour le diabète gestationnel à l’état de votre grossesse.

2 tests sont en général utilisés :

  • Le test de la glycémie à jeun
  • Le test HGPO

La glycémie à jeun à effectuer au 1er trimestre ou avant la grossesse

Il s’agit du taux de sucre dans le sang.

Le test s’effectue par une prise de sang après être resté à jeun pendant 10 à 12h.

Le résultat est normal si la glycémie est inférieure à 5.1 mmol/L (0.92 g/L).

L’hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) à effectuer entre 24 et 28 semaines d’aménorrhées

Le test s’effectue au laboratoire après être resté à jeun pendant 10 à 12h et consistes en plusieurs prises de sang. Il faut prévoir de rester au laboratoire pendant toute la durée du test qui se déroule de la manière suivante :

  • Une première prise de sang à jeun
  • Puis l’ingestion de 75g de sucre
  • Une 2e prise de sang 1 heure après la prise de sucre
  • Une 3e prise de sang 2 heures après la prise de sucre

Chaque prise de sang est effectuée pour mesurer le taux de glycémie.

Le résultat est négatif si aucune des trois valeurs de glycémie ne dépasse les seuils suivants :

  • Glycémie à jeun : 5.1 mmol/L (0.92 g/L)
  • Glycémie à 1h : 10 mmol/L (1.80 g/L)
  • Glycémie à 2h : 8.5 mmol/L (1.53g/L)

Le dépistage du diabète gestationnel est donc relativement simple à effectuer.

Devrais-je m’inquiéter du diabète de type 2 également?

Si vous avez des facteurs de risque de diabète de type 2, votre médecin vous demandera probablement de le vérifier lors de votre première visite prénatale.

Les facteurs de risque de diabète de type 2 sont:

  • Etre en surpoids
  • Etre sédentaire
  • Avoir une pression artérielle élevée
  • Avoir de faibles taux de bon cholestérol (HDL) dans le sang
  • Avoir des taux élevés de triglycérides dans le sang
  • Avoir des antécédents familiaux de diabète
  • Avoir des antécédents de diabète gestationnel, de prédiabète ou de signes de résistance à l’insuline
  • Avoir déjà donné naissance à un bébé pesant plus de 9 livres
  • Etre d’origine africaine, amérindienne, asiatique, insulaire du Pacifique ou hispanique

Existe-t-il différentes formes de diabète gestationnel?

Le diabète gestationnel est divisé en deux classes.

La classe A1 est utilisée pour décrire le diabète gestationnel qui peut être contrôlé par le régime alimentaire seul. Les personnes atteintes de diabète gestationnel de classe A2 auront besoin d’insuline ou de médicaments par voie orale pour contrôler leur état.

Comment traite-t-on le diabète gestationnel?

Si votre diabète gestationnel est diagnostiqué, votre plan de traitement dépendra de votre glycémie tout au long de la journée.

Dans la plupart des cas, votre médecin vous conseillera de mesurer votre glycémie avant et après les repas et de gérer votre état en mangeant sainement et en faisant de l’exercice régulièrement.

Dans certains cas, ils peuvent également ajouter des injections d’insuline si nécessaire. Qeules 10 à 20% des femmes atteintes de diabète gestationnel auraient besoin d’insuline pour contrôler leur glycémie.

Si votre médecin vous encourage à surveiller votre glycémie, il vous fournira peut-être un appareil de surveillance du glucose.

Il peut également vous prescrire des injections d’insuline jusqu’à l’accouchement. Demandez à votre médecin de bien synchroniser vos injections d’insuline par rapport à vos repas et faites de l’exercice pour éviter une hypoglycémie.

Votre médecin peut également vous dire quoi faire si votre taux de sucre dans le sang tombe trop bas ou est régulièrement supérieur à ce qu’il devrait être.

Que devrais-je manger si j’ai un diabète gestationnel?

Une alimentation équilibrée est essentielle pour gérer correctement le diabète gestationnel. En particulier, les femmes atteintes de diabète gestationnel devraient accorder une attention particulière à leur apport en glucides, en protéines et en lipides.

Manger régulièrement – aussi souvent que toutes les deux heures – peut également vous aider à contrôler votre glycémie.

Les glucides ne devraient représenter que 40 à 50% de vos calories chaque jour. Essayez d’obtenir 20 à 25% de vos calories provenant des protéines et 25 à 35% de vos calories provenant des lipides.

Les glucides

Les femmes enceintes devraient consommer au total 120 à 195 g de glucides par jour. Cela devrait être réparti sur environ 3 repas et 2 collations chaque jour. Un espacement approprié des aliments riches en glucides aidera à prévenir les pics de glycémie.

Votre médecin vous aidera à déterminer exactement combien de glucides vous devriez manger chaque jour. Ils peuvent également vous recommander de consulter un diététicien pour vous aider à planifier votre repas.

Des glucides saines dans le cadre d’un diabète gestationnel sont:

  • Des grains entiers
  • Du riz brun
  • Des haricots, pois, lentilles et autres légumineuses
  • Des légumes féculents
  • Des fruits à faible teneur en sucre
  • Des protéines

Les femmes enceintes devraient consommer au moins 60 g de protéines par jour. Les bonnes sources de protéines comprennent les viandes maigres et la volaille, le poisson et le tofu.

Les graisses

Les graisses saines à intégrer à votre alimentation incluent les noix, les graines, l’huile d’olive et l’avocat non salés.

Wh2>Quelles sont les complications associées au diabète gestationnel?

Si votre diabète gestationnel est mal géré, votre taux de sucre dans le sang peut rester supérieur à ce qu’il devrait être tout au long de votre grossesse. Cela peut entraîner des complications et affecter la santé de votre enfant.

Par exemple, à la naissance de votre bébé, il peut avoir:

  • Un poids de naissance élevé
  • Des difficultés respiratoires
  • Une hypoglycémie
  • Une dystocie de l’épaule, qui bloque les épaules dans le canal utérin pendant l’accouchement

Ils peuvent également être plus à risque de développer un diabète plus tard dans la vie. C’est pourquoi il est si important de prendre des mesures pour gérer votre diabète gestationnel en suivant le plan de traitement recommandé par votre médecin.

Quelles sont les perspectives pour le diabète gestationnel?

Votre glycémie devrait revenir à la normale après l’accouchement. Mais développer un diabète gestationnel augmente votre risque de diabète de type 2 plus tard dans la vie. Demandez à votre médecin comment vous pouvez réduire votre risque de développer ces affections et les complications associées.

Peut-on prévenir le diabète gestationnel?

Il n’est pas possible de prévenir complètement le diabète gestationnel. Cependant, adopter des habitudes saines peut réduire vos chances de développer la maladie.

Si vous êtes enceinte et présentez l’un des facteurs de risque de diabète gestationnel, essayez de vous alimenter sainement et de r exercice. Même une activité légère, telle que la marche, peut être bénéfique.

Si vous envisagez de devenir enceinte dans un proche avenir et que vous faites de l’embonpoint, l’une des meilleures choses que vous puissiez faire est de travailler avec votre médecin pour perdre du poids. Même perdre un peu de poids peut vous aider à réduire votre risque de diabète gestationnel.

Le diabète gestationnel, aussi appelé diabète de grossesse
5 (100%) 8 votes

Laisser un commentaire