Quelle mutuelle santé pour une femme enceinte ?

Vous et votre partenaire venez de découvrir que vous êtes enceinte et les félicitations sont de mise. Cela vous donne neuf mois pour trouver des prénoms de bébé, organiser votre baby shower et commencer à remplir votre liste de naissance.

Attention cependant, durant votre grossesse, vos dépenses de santé ne sont pas toutes remboursées par la Sécurité sociale, et il en est de même lors de votre accouchement.

Une mutuelle santé pour femme enceinte est donc recommandée pour couvrir les dépassements d’honoraires ou les frais de confort lors de votre hospitalisation.

Assurance maladie

Avant de commencer à expliquer comment évaluer les régimes de soins de santé, il est important de passer en revue certaines conditions courantes de l’assurance maladie. Cela facilitera la comparaison ou la compréhension d’un plan de soins de santé que vous possédez peut-être déjà.

 

Primes d’assurance maladie : les frais mensuels que vous payez à votre assureur pour la couverture

Franchise : le montant que vous payez pour les services avant l’entrée en vigueur de votre assurance maladie ; par exemple, si votre franchise est de 2 000 €, vous devrez atteindre ce montant et le payer de votre poche avant que votre assurance prenne le relais

Coassurance : le pourcentage des coûts payés par un patient pour les services en réseau couverts avant que son assurance maladie ne prenne en charge les paiements (dans de nombreux cas, lorsqu’une procédure majeure et plus coûteuse est impliquée)

Frais non remboursables : frais de soins médicaux non couverts par votre assurance que vous devez payer vous-même en totalité

Le ticket modérateur : le ticket modérateur est la partie de vos dépenses de santé qui reste à votre charge une fois que l’Assurance Maladie a effectué son remboursement

 

Avec tout cela à l’esprit, voici comment trouver la bonne police d’assurance maladie pendant la grossesse.

 

Quelles sont les principales dépenses de santé d’une femme enceinte ?

 

Attendre un enfant nécessite un suivi médical rigoureux afin d’éviter les complications pour le bébé ainsi que pour la maman.

Tout au long de votre grossesse et jusqu’à votre accouchement, vous allez donc consulter de nombreux professionnels de santé :

  • gynécologue
  • sage-femme
  • sophrologue
  • anesthésiste
  • kiné

Vous serez également amenée à réaliser différents examens :

  • échographies
  • amniocentèse
  • dépistages
  • bilans sanguins

 

Lors de l’accouchement à la maternité, d’autres dépenses sont à prévoir :

  • frais de transport à l’hôpital ou à la clinique
  • honoraires d’accouchement
  • péridurale
  • frais de séjour dans l’établissement

 

L’Assurance maladie rembourse en partie ou totalement les examens prénataux, mais vous bénéficierez d’un meilleur niveau de remboursement si vous disposez d’une mutuelle.

 

Comment choisir sa mutuelle maternité ?

 

Votre complémentaire santé peut prendre en charge :

  • le ticket modérateur
  • les dépassements d’honoraires des spécialistes
  • les prestations de bien-être comme l’acupuncture ou l’ostéopathie.

 

En plus de ces garanties assez classiques, une bonne mutuelle pour femme enceinte doit être performante à d’autres niveaux :

  • le délai de carence : de nombreuses mutuelles fixent un délai de carence, entre 3 et 12 mois, durant lequel aucune prise en charge n’est assurée. Il faut alors soit anticiper la souscription de votre mutuelle maternité avant de tomber enceinte, soit choisir une mutuelle sans délai de carence ;
  • la prise en charge du forfait journalier hospitalier et les dépenses de confort comme une chambre particulière ;
  • la prime de naissance ou forfait naissance : vous recevez une somme d’argent à la naissance de votre enfant afin de vous aider à bien l’accueillir en aménageant sa chambre ou en achetant les équipements indispensables. Les mutuelles qui offrent une prime de naissance accordent généralement entre 100 et 400 €.

 

Certaines mutuelles proposent la prise en charge de prestations complémentaires que vous pourriez juger très appréciables comme la rééducation post-accouchement…

Enfin, élément très important : le prix. Vous pourrez trouver des mutuelles de grossesse pour tous les budgets : des offres pas chères à partir de 9,91 € jusqu’à des mutuelles premium de plusieurs centaines d’euros par mois.

Et après l’accouchement ?

Après la naissance de votre enfant, vos dépenses de santé pour vous-même et le bébé seront encore élevées.

Votre complémentaire santé doit donc assurer une bonne prise en charge des frais incontournables après l’accouchement :

  • suivi gynécologique
  • rééducation du périnée
  • les visites chez le pédiatre pour suivre l’évolution de votre nouveau-né
  • les vaccins obligatoires

Faire des soins en réseau une priorité pour la couverture maternité

Quel que soit le type de plan que vous avez, vous aurez toujours les coûts les plus bas lorsque vous obtenez des soins dans le réseau de votre plan. C’est parce que votre compagnie d’assurance maladie a pré-négocié des tarifs préférentiels avec les fournisseurs de réseau.

 

Pour économiser les coûts et minimiser vos dépenses de maternité, mieux vous familiariser avec votre réseau. La dernière chose que tout couple veut découvrir est que leur assureur facturait une procédure de maternité (quelle que soit sa gravité) comme une procédure hors réseau, et donc, hors de la poche.

 

Les futurs parents devraient regarder au-delà de l’évidence lorsqu’ils choisissent une police d’assurance maladie et se concentrer sur la limitation de leur exposition aux frais de facturation des fournisseurs hors réseau.

 

Envisagez une prime plus élevée par rapport à une franchise élevée

 

Les facteurs évidents que de nombreuses personnes considèrent sont les coûts des primes et les franchises du régime.

Comme les deux se déplacent souvent dans des directions opposées, ils ont tendance à s’annuler lorsque maman a son bébé.

Un plan à faible coût avec une grande franchise ne permet pas d’économiser beaucoup d’argent lorsque maman se présente à l’hôpital pour le travail et l’accouchement.

 

Une règle de base dans ce cas pour les futurs parents est de choisir une police d’assurance maladie avec une prime plus élevée et une franchise inférieure.

 

Bien que vos primes d’assurance mensuelles puissent être plus élevées, vous atteindrez votre franchise plus rapidement, ce qui vous permettra d’économiser plus d’argent à long terme lorsque votre assureur prendra en charge le paiement du service.

 

Pourquoi souscrire à une mutuelle de grossesse ?

 

Vous l’aurez compris, la grossesse entraîne de nombreux frais qui ne sont pas totalement remboursés par la sécurité sociale.

La grossesse étant un moment unique de votre vie, vous allez souhaiter profiter de l’ensemble des soins et ne pas réfléchir aux dépenses.

S’équiper d’une bonne mutuelle vous permettra d’avoir l’esprit serein et de vous concentrer sur votre futur bébé tout en profitant des soins annexes dont vous pourrez bénéficier.

Les questions fréquentes

 

À quel moment dois-je prendre une mutuelle maternité ou femme enceinte ?

 

Il est possible de prendre une formule de complémentaire santé à n’importe quel moment de la vie d’une femme en âge de procréer.

Cependant, il est important de bien vérifier les conditions de votre mutuelle actuelle ou future si vous pensez avoir un enfant prochainement.

 

Quels sont les remboursements de la mutuelle spéciale maternité utiles pendant la grossesse et après l’accouchement ?

Plusieurs mutuelles remboursent aux femmes enceintes les dépenses liées aux visites gynécologiques, aux échographies, etc. à des taux qui atteignent 400 %.

De plus, la mutuelle de santé pour femmes enceintes prend en charge la chambre individuelle en maternité, hôpital ou clinique selon des plafonds pouvant atteindre 170 € / jour. Croyez-moi, vous ne souhaitez pas passer les premiers jours avec votre enfant et une inconnue dans votre chambre !

Il est aussi probable que vous bénéficierez d’un bonus à la naissance du bébé pour effectuer certains achats qui lui sont nécessaires (poussette, biberons, etc.).

De plus, les remboursements de téléconsultations médicales sont un plus afin d’éviter les déplacements déconseillés en cas de grossesse à risque.

Dans tous les cas, il est important de vérifier les taux de remboursement fournis par la mutuelle pour la clinique ou l’accouchement à domicile, car ils génèrent des frais excessifs. Il est également bon de s’assurer que la mutuelle rembourse l’accouchement par voie basse et la césarienne au même taux.

 

L’assurance maladie de la femme enceinte permet-elle le remboursement de l’avortement ?

Le coût de l’interruption volontaire de grossesse chirurgicale (avortement) est remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles de santé à condition que l’intervention soit réalisée avant la fin de la semaine 12.

Il peut être nécessaire en cas de grossesse à risque ou d’incertitude psychologique et l’assurance médicale complémentaire rembourse les honoraires du chirurgien.

 

Est-il possible de souscrire une assurance médicale pendant la grossesse ?

Oui, c’est en effet possible.

 

Les médicaments sont-ils remboursés à 100% pendant la grossesse ?

Les meilleures mutuelles de maternité assurent une couverture à 100% de tous les médicaments destinés aux femmes enceintes.

Cependant, certaines entreprises refusent le remboursement de tout médicament contre-indiqué pendant la grossesse pour protéger la santé de la mère et du fœtus.

Dans d’autres cas, le coût de l’avortement peut être remboursé si la maternité devient dangereuse pour la santé de la femme enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *