Risques et symptômes d’une grossesse extra utérine

grossesse ectopique

La grossesse extra utérine est très dangereuse car elle peut entraîner la stérilité chez la femme.

Il est possible de détecter ce type de grossesse en amont afin d’éviter toutes complications.

La grossesse extra utérine

La grossesse extra utérine

Qu’est-ce qu’une grossesse extra-utérine?

De la fécondation à l’accouchement, la grossesse nécessite plusieurs étapes dans le corps de la femme. L’une de ces étapes est lorsqu’un œuf fécondé se rend à l’utérus pour se fixer.
Dans le cas d’une grossesse extra-utérine, l’œuf fécondé ne se fixe pas à l’utérus et au lieu de cela, il peut se fixer à la trompe de Fallope, à la cavité abdominale ou au col.

Un test de grossesse peut révéler qu’une femme est enceinte, mais un œuf fécondé peut se développer ailleurs que dans l’utérus.

Une grossesse extra-utérine non traitée peut constituer une urgence médicale. Un traitement rapide réduit votre risque de complications liées à la grossesse extra-utérine, augmente vos chances de futures grossesses en bonne santé et réduit les complications futures pour la santé.

Qu’est-ce qui cause une grossesse extra-utérine?

La cause d’une grossesse extra-utérine n’est pas toujours claire. Dans certains cas, les conditions suivantes ont été associées à une grossesse extra-utérine:

Une inflammation et cicatrisation des trompes de Fallope résultant d’un état pathologique antérieur, d’une infection ou d’une chirurgie

  • Des facteurs hormonaux
  • Des anomalies génétiques
  • Des malformations congénitales
  • Des conditions médicales qui affectent la forme et l’état des trompes de Fallope et des organes reproducteurs

Votre médecin pourra peut-être vous donner des informations plus spécifiques sur votre état.

Quels sont les symptômes d’une grossesse extra-utérine?

Les nausées et les douleurs mammaires sont des symptômes courants des grossesses extra-utérines . Les symptômes suivants sont plus fréquents lors d’une grossesse extra-utérine et peuvent indiquer une urgence médicale:

  • De fortes vagues de douleur dans l’abdomen, le bassin, l’épaule ou le cou
  • Une douleur intense qui se produit d’un côté de l’abdomen
  • Des saignements ou saignements vaginaux légers à abondants
  • Des vertiges ou évanouissements
  • Une pression rectale

Vous devez contacter votre médecin ou rechercher un traitement immédiat si vous savez que vous êtes enceinte et que vous présentez l’un de ces symptômes.

Qui est à risque d’une grossesse extra-utérine?

Toutes les femmes sexuellement actives courent un risque de grossesse extra-utérine.
Les facteurs de risque augmentent dans les cas suivants:

  • Age maternel de 35 ans et plus
  • Des antécédents de chirurgie pelvienne, de chirurgie abdominale ou d’avortements multiples
  • Des antécédents de maladie inflammatoire pelvienne (PID)
  • Une endométriose antérieure
  • La conception a eu lieu malgré la ligature des trompes ou le dispositif intra-utérin (DIU)
  • Une conception assistée par des médicaments ou des procédures de fertilité
  • La femme est fumeur
  • Des antécédents de grossesse extra-utérine
  • Des antécédents de maladies sexuellement transmissibles (MST), telles que la gonorrhée ou la chlamydia
  • Des anomalies structurelles dans les trompes de Fallope qui empêchent l’œuf de voyager

Si vous présentez l’un des facteurs de risque ci-dessus, parlez-en à votre médecin. Vous pouvez travailler avec votre médecin ou un spécialiste de la fertilité afin de minimiser les risques pour les futures grossesses extra-utérines.

Diagnostiquer une grossesse extra-utérine

Si vous pensez que vous pourriez avoir une grossesse extra-utérine, consultez votre médecin immédiatement. Les grossesses ectopiques ne peuvent pas être diagnostiquées à partir d’un examen physique. Cependant, votre médecin peut toujours en effectuer un pour écarter d’autres facteurs.

Une autre étape du diagnostic consiste en une échographie transvaginale. Cela implique l’insertion d’un instrument spécial ressemblant à une baguette dans votre vagin afin que votre médecin puisse voir si un sac gestationnel se trouve dans l’utérus.

Votre médecin peut également utiliser un test sanguin pour déterminer vos niveaux d’hCG et de progestérone. Ce sont des hormones présentes pendant la grossesse. Si ces niveaux d’hormones commencent à diminuer ou à rester inchangés au cours d’une période de quelques jours et qu’un sac gestationnel n’est pas présent lors d’une échographie, la grossesse est probablement extra-utérine.

Si vous présentez des symptômes graves, tels qu’une douleur ou un saignement important, le temps peut être insuffisant pour effectuer toutes ces étapes. La trompe de Fallope peut se rompre dans les cas extrêmes, provoquant une hémorragie interne grave. Votre médecin procédera ensuite à une intervention chirurgicale d’urgence pour fournir un traitement immédiat.

Traiter la grossesse extra-utérine

Les grossesses ectopiques ne sont pas sans danger pour la mère. De plus, l’embryon ne pourra pas se développer à terme. Il est nécessaire de retirer l’embryon le plus tôt possible pour la santé immédiate de la mère et sa fertilité à long terme. Les options de traitement varient en fonction de la localisation de la grossesse extra-utérine et de son développement.

Des médicaments
Votre médecin peut décider que des complications immédiates sont peu probables. Dans ce cas, votre médecin peut vous prescrire plusieurs médicaments qui pourraient empêcher la masse ectopique de s’éclater. Selon l’AAFP, le méthotrexate (Rheumatrex) est l’un des médicaments les plus utilisés.

Le méthotrexate est un médicament qui arrête la croissance des cellules à division rapide, telles que les cellules de la masse ectopique. Si vous prenez ce médicament, votre médecin vous le donnera par injection. Vous devriez aussi obtenir des analyses de sang régulières pour s’assurer de l’efficacité du médicament. Lorsqu’il sera efficace, le médicament provoquera des symptômes similaires à ceux d’une fausse couche.

Ceux-ci inclus:

  • Des crampes
  • Des saignements

Une intervention chirurgicale supplémentaire est rarement nécessaire après que cela se produise. Le méthotrexate ne comporte pas les mêmes risques de lésions de la trompe de Fallope que la chirurgie. Cependant, vous ne pourrez pas tomber enceinte pendant plusieurs mois après avoir pris ce médicament.

La chirurgie
De nombreux chirurgiens suggèrent de retirer l’embryon et de réparer tout dommage interne. Cette procédure s’appelle une laparotomie. Votre médecin insérera une petite caméra dans une petite incision pour s’assurer qu’ils peuvent voir leur travail. Le chirurgien retire ensuite l’embryon et répare les dommages causés à la trompe de Fallope.

Si l’opération échoue, le chirurgien peut répéter une laparotomie, cette fois par une incision plus grande. Votre médecin devra peut-être aussi retirer la trompe de Fallope pendant l’opération si elle est endommagée.

Les soins à domicile

Votre médecin vous donnera des instructions spécifiques concernant la prise en charge de vos incisions après la chirurgie. Les principaux objectifs sont de garder vos incisions propres et sèches pendant leur guérison.

Vérifiez-les tous les jours pour détecter des signes d’infection, notamment:

  • Des saignement qui ne s’arrête pas
  • Un saignement excessif
  • Un drainage nauséabond du site
  • Vous êtes chaud au toucher
  • Des rougeurs
  • Des gonflements

Vous pouvez vous attendre à des saignements vaginaux légers et à de petits caillots sanguins après la chirurgie. Cela peut se produire jusqu’à six semaines après votre procédure.

Parmi les autres mesures d’auto-soins que vous pouvez prendre, notons:

  • Ne soulevez rien de plus de 10 livres
  • Buvez beaucoup de liquide pour prévenir la constipation
  • Un repos pelvien, ce qui signifie qu’il faut éviter les rapports sexuels, l’utilisation de tampons et les douches vaginales
  • reposez-vous le plus possible la première semaine après la chirurgie, puis augmentez votre activité au cours des prochaines semaines, selon votre tolérance.

Informez toujours votre médecin si votre douleur augmente ou si vous sentez que quelque chose sort de l’ordinaire.


La prévention

La prévision et la prévention ne sont pas possibles dans tous les cas. Vous pourrez peut-être réduire vos risques grâce à un bon maintien de votre santé reproductive. Demandez à votre partenaire de porter un préservatif pendant les rapports sexuels et limitez le nombre de vos partenaires sexuels. Cela réduit votre risque de MST, ce qui peut causer des MIP, une maladie qui peut provoquer une inflammation des trompes de Fallope.

Maintenez des visites régulières chez votre médecin, y compris des examens gynécologiques réguliers et des dépistages réguliers des MST. Prendre des mesures pour améliorer votre santé personnelle, comme cesser de fumer, est également une bonne stratégie de prévention.

Quelles sont les perspectives à long terme?

Les perspectives à long terme après une grossesse extra-utérine dépendent du fait de savoir si elle a causé des dommages physiques. La plupart des personnes qui ont une grossesse extra-utérine ont ensuite une grossesse en bonne santé. Si les deux trompes de Fallope sont encore intactes, voire une seule, l’œuf peut être fécondé normalement. Cependant, si vous avez un problème de reproduction préexistant, cela peut affecter votre fertilité future et augmenter votre risque de grossesse extra-utérine. C’est particulièrement le cas si le problème de reproduction préexistant a déjà conduit à une grossesse extra-utérine.

La chirurgie peut laisser des cicatrices sur les trompes de Fallope et rendre les futures grossesses extra-utérines plus probables. Si le retrait d’une ou des deux trompes de Fallope est nécessaire, parlez à votre médecin des traitements possibles pour la fertilité. Un exemple est la fécondation in vitro qui consiste à implanter un ovule fécondé dans l’utérus.

La perte de grossesse, aussi précoce soit-elle, peut être dévastatrice. Vous pouvez demander à votre médecin s’il existe des groupes de soutien dans la région pour fournir un soutien supplémentaire après la perte. Prenez soin de vous après cette perte en vous reposant, en mangeant des aliments sains et en faisant de l’exercice, lorsque cela est possible. Donnez-vous du temps pour pleurer.

Rappelez-vous que beaucoup de femmes ont des grossesses et des bébés en bonne santé. Lorsque vous êtes prêt, discutez avec votre médecin des moyens de vous assurer que votre future grossesse sera en bonne santé.

Risques et symptômes d’une grossesse extra utérine
4.4 (88.33%) 24 votes

Laisser un commentaire